Le Modérateur

La mort de Nida est accidentelle selon la police. La maman se tourne vers le Sénat

1 message dans ce sujet

suite (et fin ?) de cette affaire

Les preuves obtenues par la police à partir de diverses sources, y compris des déclarations de témoins, ne fournissent aucune indication que la mort l'actrice de télévision Nida Patcharaveerapong, alias "Tangmo", soit liée à un acte criminel, a déclaré le porte-parole de la police royale thaïlandaise Yingyos Thepjumnong mardi.

L'officier a tenu une conférence de presse après une réunion des officiers chargés du cas de Nida avec le chef de la police nationale Pol Gen Suwat Jangyodsuk.

Le porte-parole a toutefois déclaré qu'à ce stade, toutes les preuves, orales et matérielles, indiquent une négligence ayant entraîné la mort de Nida et qu'il n'y a aucune preuve suggérant que des substances illicites ont été utilisées sur le hors-bord la nuit où Nida est tombée dans le fleuve Chao Phraya.

Il a déclaré qu'à ce jour, aucune accusation n'a été déposée par la police contre les cinq personnes à bord du hors-bord, à l'exception du propriétaire du bateau et du timonier qui ont été précédemment accusés de négligence ayant causé la mort.

Pol Maj-Gen Udorn a déclaré que la police avait, jusqu'à présent, interrogé 77 témoins, examiné les images de 60 caméras de surveillance et 20 clips vidéo envoyés à la police. La police a également fouillé la maison d'une des amis de Nida qui se trouvait sur le bateau. Plusieurs bouteilles de vin et d'alcool y ont été prélevées et examinées.

Il a dit que les cinq amis ont admis avoir bu de l'alcool sur le hors-bord, mais n'ont pas précisé s'il s'agissait de vin, de bière ou de spiritueux.

En ce qui concerne la coupure sur la jambe de Nida, il a déclaré que le résultat de l'examen pour déterminer si la blessure est survenue avant ou après la mort sera disponible dans une semaine, car il a insisté sur le fait que cette question doit être traitée avec beaucoup de prudence. Elle pourrait définir s'il y a eu meurtre, accident ou négligence.

Il a insisté sur la nécessité d'assurer l'équité envers toutes les parties concernées. "Personne ne devrait être emprisonné pour un crime qu'il n'a pas commis", a-t-il souligné, affirmant que les enquêteurs devaient faire preuve d'une grande prudence.

Pendant ce temps, la mère de Nida, son cousin et son avocat ont demandé l'aide de la commission des droits de l'homme du Sénat mardi pour garantir la transparence et l'équité dans le traitement de l'affaire de la mort de sa fille.

Leur pétition a été reçue par le sénateur Somchai Swangkarn, membre du comité. Il a dit que le comité a le droit de demander des informations à la police parce que l'affaire est d'intérêt public.

Il a également assuré que le chef de la police nationale, qui est également sénateur, supervise personnellement le traitement de l'affaire, ajoutant qu'une deuxième autopsie pourrait ne pas être nécessaire car la police pourrait déjà disposer de preuves suffisantes.

Le Sénat a été nommé par la junte du général Chan-o-cha qui a fomenté un coup d'état en 2014.

TSNBg3wSBdng7ijMhwcg8oBWUEI0wU3LkdbpHw5KAR4.jpg.3b584aea6277ce6ef8de6e542c9fd5d0.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 21:48
Sponsors