Le Modérateur

La Thaïlande achètera plus d'électricité au Laos au grand dam des écologistes

1 message dans ce sujet

La Thaïlande a accepté en principe d'acheter plus d'électricité au Laos après que les deux voisins d'Asie du Sud-Est ont signé un accord qui élargit la coopération énergétique entre les deux voisins du Mékong.

Les écologistes thaïlandais disent que cette décision favorise les profits par rapport à la nature et aux communautés riveraines.

Le protocole d'accord, signé par les ministres de l'énergie respectifs des deux pays le 4 mars, promeut l'énergie propre et crée davantage d'opportunités d'investir dans le secteur énergétique du Laos, a déclaré lundi un responsable du ministère lao de l'énergie.

Le Laos a misé son avenir sur la production d'électricité dans le cadre d'une offre controversée pour devenir "La batterie de l'Asie du Sud-Est", exportant de l'électricité de plus de 50 barrages sur le Mékong et ses affluents.

La vente de l'énergie excédentaire est un problème pour le Laos lourdement endetté, qui a conclu des accords pour acheter l'électricité des barrages à un taux fixe, mais la vend au prix du marché, souvent inférieur en raison de la pandémie de coronavirus.

Bien que l'accord ouvre la voie à la Thaïlande pour acheter plus d'électricité au Laos, les prix doivent encore être négociés.

"La prochaine étape consistera pour chaque promoteur de barrage à négocier les prix et un accord d'achat d'électricité directement avec l'acheteur, la Thaïlande", a déclaré le responsable lao de l'énergie sous couvert d'anonymat pour des raisons de sécurité.

Le responsable de l'énergie a également déclaré que le Laos prévoyait de construire encore plus de barrages, dont au moins cinq autres sur le fleuve Mékong. Bien qu'il ait reconnu que la vente de l'énergie des barrages a été difficile récemment, car les pays voisins ont leurs propres excédents d'électricité. La Thaïlande reste cependant le plus grand marché du Laos.

La compagnie d'électricité publique du Laos Électricité du Laos (EDL) est optimiste quant à l'accord, a déclaré un responsable d'EDL.

"Les données montrent que l'Autorité de production d'électricité de Thaïlande est l'acheteur le plus fiable", a déclaré le responsable de l'EDL.

Des groupes thaïlandais de défense de l'environnement ont critiqué l'accord, affirmant qu'il favoriserait une plus grande dégradation de l'environnement du Mékong et aurait un impact sur les communautés riveraines.

"Le gouvernement thaïlandais affirme que l'économie se redressera après la pandémie de COVID-19 et que les véhicules électriques prendront le pas, il faudra donc plus d'électricité. », a déclaré à RFA Permpongsacharoen du Mekong Ecology Network en Thaïlande.

"Le Laos, en revanche, n'écoute aucune critique. Son gouvernement croit toujours que la construction de barrages est le seul moyen de développer le pays, mais ce n'est pas vrai », a déclaré Permpongsacharoen.

Il a souligné que la Thaïlande a un surplus d'électricité de 41% et qu'elle n'a pas besoin de l'énergie du Laos.

« Le gouvernement thaïlandais a pris cette décision uniquement dans l'intérêt des investisseurs thaïlandais au Laos. Le gouvernement thaïlandais ne se soucie pas de l'impact environnemental et social de cet accord et se fiche que les barrages aggravent le changement climatique et créent plus de méthane dans l'air », a-t-il déclaré.

Cette décision n'aide que les promoteurs de barrages, a déclaré un membre du groupe Love Chiang Khong, une organisation militante riveraine thaïlandaise.

« Nous nous opposons fermement à tous ces barrages. Il est clair que les investisseurs qui vont construire des barrages au Laos ne se soucient pas des gens", a déclaré l'activiste, qui a requis l'anonymat pour s'exprimer librement.

"Nous allons continuer à lutter contre ces barrages et pour les populations, sans parler de toutes les espèces aquatiques et sauvages de la région du Mékong", a déclaré le militant.

Selon un rapport publié par le ministère lao de l'Énergie, le Laos a des contrats pour vendre de l'électricité à la plupart de ses voisins, dont 10 500 mégawatts à la Thaïlande. Le Laos devrait être en mesure de produire jusqu'à 28 000 mégawatts d'ici 2030.

Le Laos a construit des dizaines de barrages hydroélectriques controversés sur le Mékong et ses affluents.

Bien que le gouvernement lao considère la production d'électricité comme un moyen de stimuler l'économie du pays, les projets ont fait l'objet de critiques en raison de leur impact environnemental, du déplacement des villageois et des arrangements financiers douteux.

 

image.thumb.jpg.f5356513e3af2c03634d3ad0cebace74.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 12 août 2022 06:22
Sponsors