Le Modérateur

La Thaïlande achète des sous-marins chinois sans moteurs car ceux-ci viennent d'Allemagne...

1 message dans ce sujet

L'achat par la Thaïlande d'un sous-marin Yuan Class S26T de fabrication chinoise d'une valeur de 13,5 milliards de bahts a été bloqué en raison de l'incapacité du fabricant à obtenir des moteurs diesel de fabrication allemande.

Le conglomérat public China Shipbuilding a signé un accord avec la marine thaïlandaise en 2017 pour le sous-marin. La marine thaïlandaise a déclaré que l'accord était de type gouvernement à gouvernement.

Le premier navire devrait arriver en 2024, mais un député de l'opposition thaïlandaise a révélé le mois dernier que le sous-marin était assemblé sans les moteurs. Yutthapong Charasathien du Pheu Thai, a déclaré lors d'une conférence de presse le 27 février que la Chine était actuellement confrontée à un problème pour obtenir des moteurs fabriqués par le constructeur allemand MTU.

"Pourquoi la Thaïlande n'a-t-elle pas traité avec des pays capables de produire leurs propres moteurs de sous-marins ? Pourquoi la marine achèterait un 2e et un 3e sous-marin alors que le 1er n'a même pas de moteur ? Cet achat n'est pas transparent », a-t-il déclaré.

L'opposition s'est opposé, en vain, à l'achat par la marine de deux autres sous-marins en 2020. La marine a récemment retardé l'achat des deux navires d'une valeur de 22,5 milliards de bahts à la suite d'une réaction violente de la population qui a critiqué l'accord comme étant extrêmement inapproprié compte tenu de la situation économique, affirmant que le pays avait besoin de vaccins et non de sous-marins.

La Thaïlande, bien qu'elle soit alliée des États-Unis dans le cadre du traité de sécurité en Asie du Sud-Est, s'est rapprochée de la Chine et s'est appuyée sur Pékin comme fournisseur d'armes depuis que le général Prayuth Chan-ocha a fomenté un coup d'État en 2014.

Les sous-marins auraient été les premiers navires de ce type en Thaïlande – ses voisins, la Malaisie, le Vietnam, Singapour et l'Indonésie en exploitent déjà. La marine thaïlandaise a déclaré que les sous-marins aideraient à prévenir les intrusions dans le golfe de Thaïlande et renforceraient également la sécurité maritime, à la lumière d'une rivalité croissante entre les États-Unis et la Chine et du risque accru d'incidents en mer de Chine méridionale.

Lors de la conférence de presse, Yutthapong a déclaré qu'il était possible que le contrat entre la Thaïlande et la Chine doive être révisé pour permettre l'installation de moteurs chinois au lieu d'allemands.

Philipp Doert, attaché militaire allemand en Thaïlande a déclaré que l'Allemagne n'avait pas refusé d'exporter le moteur car il était utilisé dans un pays tiers, la Thaïlande. "L'exportation a été refusée en raison de son utilisation pour un sous marin officiellement chinois. La Chine n'a pas parlé à l'Allemagne du contrat avec la Thaïlande », a-t-il déclaré.

Le porte-parole de la marine thaïlandaise a déclaré que la politique d'embargo de l'Allemagne était "un problème que la Chine devait résoudre". Il a ajouté que la marine thaïlandaise avait accepté que le sous-marin S26T soit équipé de trois moteurs MTU396 de fabrication allemande et que l'accord devait être respecté.

Termsak Chalermpalanupap, un chercheur thaïlandais à Singapour, a déclaré que la marine n'avait appris la restriction allemande qu'après avoir passé sa commande pour le premier sous-marin S26T. " Si tel était le cas, alors la [marine] aura une bonne raison d'annuler le contrat et d'obtenir un remboursement", a-t-il déclaré. L'ambassade de Chine en Thaïlande refuse de répondre.

Les médias thaïlandais rapportent que la Chine propose actuellement de transférer deux sous-marins déclassés de classe Song en Thaïlande. La marine thaïlandaise n'a pas commenté.

L'analyste de la sécurité basé en Thaïlande, Paul Chambers, affirme que l'offre de la Chine concernant les sous-marins déclassés montre qu'elle souhaite maintenir des relations militaires étroites avec la Thaïlande. "Les deux pays ont trop d'intérêts communs pour laisser cette histoire de moteur les diviser. Mais je suis sûr que si la Thaïlande ne reçoit pas de la Chine ce pour quoi elle a payé, elle exigera une forme de compensation », a-t-il déclaré.

 

screenshot_17023.jpg.78fd71d43b7da35e2f12c3a4b534e08f.jpg.9699ad4458397fe65ebd80e285b070fe.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 27 novembre 2022 05:50
Sponsors