Le Modérateur

Et si la Thaïlande exportait du kratom ?

1 message dans ce sujet

La Thaïlande considère le "kratom" comme une culture d'exportation maintenant que les lois sur les stupéfiants ont changé Cela aurait été quelque chose d'impensable il y a quelques années. A cette époque vous risquiez de nombreux années de prison pour posséder ce végétal.

Le ministre de la justice encourage le développement de la vente et de l'exportation de kratom, un narcotique doux qu'on ingère en tisane. Le même ministère a enfermé des milliers de personnes pour avoir bu cette tisane.

Aujourd'hui, le ministre Somsak Thepsuthin a libéré bon nombre de ces prisonniers amateurs de kratom et expose la valeur économique d'un produit qu'il a précédemment diabolisé.

Hier, Somsak et ses conseillers étaient au Conseil de contrôle des stupéfiants à Din Daeng, Bangkok, pour promouvoir une série de séminaires et de symposiums qui se tiendront au cours des prochains mois à Songkhla, Nakhon Sri Thammarat, Phatthalung et Surat Thani.

C'est quelque chose que la population, en particulier du sud, attend depuis 78 ans, a rapporté Thai Rath.

Les experts pensent que cette culture peut devenir une industrie d'une valeur de plusieurs milliards de bahts.

Un auteur-compositeur célèbre qui va se produire lors des séminaires a même écrit une chanson intitulée "Le jour que nous attendions" - "Wan Thee Ror Khoi".

Ensuite, il faudra professionnaliser la vente car on trouve maintenant du cannabis (sujet parallèle au kratom) à BIG C mais sans mode d'emploi, même en thaï.

1A.jpg.dff48971cd7a5507ce4e976909e2636e.thumb.jpg.181fe77efef1b72f0f820b63bfa56aa7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 22:19
Sponsors