Le Modérateur

L'absence de politique sociale dans les transports critiquée par l'opposition

1 message dans ce sujet

Les détracteurs du gouvernement ont déclaré vendredi qu'il devrait baisser les tarifs des transports publics pour aider les personnes à faible revenu au lieu de suggérer des idées dépassées sur la façon de faire face à la hausse des prix du pétrole.  "Pourquoi est-ce que le dirigeant du pays ne propose que des idées ringardes", a déclaré Kritsada Tontherdthit, député Pheu Thai de Nong Khai.

Kritsada cite des suggestions récentes du gouvernement sur la résolution de la crise pétrolière, notamment en demandant aux gens de n'utiliser leur voiture privée que lorsque cela est nécessaire, de nettoyer les filtres de la climatisation ou d'utiliser des bus publics.

"Pour aider à soutenir le pouvoir d'achat, le général Prayut devrait envisager de rétablir les politiques de notre parti quand il était au pouvoir visant à fournir temporairement des bus et des trains publics gratuits aux personnes à faible revenu dans une telle situation", a-t-il déclaré. Il  n'y a pas d'aide aux transports publics ce qui fait que le ticket de métro coûte trop cher pour la grande majorité des Thaïlandais.

Le pétrole brut de référence international Brent s'échangeait à 109,64 $ US le baril vendredi après-midi, contre 96,84 $ le baril le 23 février, un jour avant que la Russie n'envahisse l'Ukraine. Les prix locaux augmentent également. Le Gasohol 95 se vendant à 40,15 bahts le litre contre 36,15 le 24 février.

Le Premier ministre général Prayut Chan-ocha a exhorté les Thaïlandais à utiliser les transports publics ces derniers jours alors que les prix du pétrole continuent de grimper.

Les critiques ont souligné que le général Prayut ne donnait pas l'exemple car il voyageait toujours dans un grand convoi avec véhicules et moto de la police.

Le Kasikorn Research Center a déclaré vendredi dans son rapport qu'il y avait toujours plus de ménages dont le pouvoir d'achat baisse. 33,8% des ménages interrogés en février, c'est donc plus en mars, ayant déclaré ne pas avoir suffisamment de revenus pour faire face à leurs dépenses mensuelles.

Ces ménages cherchent à acheter des produits moins chers pour faire face à l'inflation et 35,2 % d'entre eux ont besoin de trouver 10 à 20 % de revenus supplémentaires pour faire face à leurs dépenses. Kasikorn s'attend à ce que la guerre en Ukraine nuise à l'économie thaïlandaise.

screenshot_17036.jpg.7b2d6abde1aece97a8e1fbd184a40674.jpg.20b096c2c50cc04bca1bec0b8d194c13.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 25 juin 2022 08:55
Sponsors