Le Modérateur

Prawit envisage une dissolution de l'assemblée fin 2022. Prayut se rebiffe

1 message dans ce sujet

Le vice-Premier ministre thaïlandais Prawit Wongsuwan a déclaré mardi que le moment le plus approprié pour la dissolution de la Chambre des représentants est après le sommet de l'APEC en Thaïlande à la fin de cette année. La Thaïlande accueille les réunions de l'APEC, dont le sommet des 18 et 19 novembre. Ensuite, le gouvernement sera libéré des principales obligations internationales. Prawit a ajouté, cependant, que la décision finale sur la dissolution appartient au Premier ministre Prayut Chan-o-cha.

Prawit a discuté de la question lors d'une réunion avec des dirigeants de petits partis pro-gouvernementaux lundi.

Les partis d'opposition ont cependant appelé à une dissolution anticipée de la Chambre, le parti Pheu Thai prévoyant que l'opposition forcera la main du Premier ministre après un débat de censure, qui se tiendra en mai.

La deuxième administration de Prayut Chan-o-cha a prêté serment en juin 2019, à la suite des élections générales de mars de la même année. Le général avait fomenté un coup d'état en 2014 et gouverné en tant que junte militaire jusqu'en 2019. Prayut doit dîner ce jeudi avec les dirigeants de plusieurs petits partis pro-gouvernementaux. Prawit s'est dit convaincu que les petits partis soutiennent toujours le gouvernement et le Premier ministre, mais leur conseille de parler directement au Premier ministre de la façon dont ils se sentent abandonnés (dans le domaine de la nouvelle loi électorale), malgré leur alliance avec le gouvernement de coalition.

Très rapidement l'agence gouvernementale de presse a réagi en précisant Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré que la dissolution ou non de la Chambre dépendrait de sa décision.

Le général Prayut a déclaré que le général Prawit l'avait déjà informé de sa remarque et lui avait dit qu'il s'agissait d'une évaluation personnelle.

Le général Prayut a confirmé sa réunion "normale" prévue avec des représentants des partis de la coalition le 17 mars.  Le Premier ministre a exclu pour l'instant toute nécessité d'un remaniement ministériel.

Le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam a déclaré que la Chambre pourrait être dissoute à tout moment et qu'une nouvelle élection devrait être organisée dans les 45 à 60 jours suivant. Si le gouvernement termine son mandat en mars 2023, il y aura des élections générales dans les 30 jours qui suivront.44ECCB48-32D7-494D-8748-52D8640676E7.jpg.517db84ff391cb6a5de8d53ad54d49c2.jpg.5da9577c06754b507b501975916d5e1a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 25 juin 2022 09:07
Sponsors