Le Modérateur

Le ministère de l'éducation avoue que les petits Thaïlandais ont perdu 2 ans en raison du fiasco de l'enseignement en ligne

1 message dans ce sujet

Le Bureau de la Commission de l'éducation de base (OBEC qui dépend du ministère) insiste pour que le premier semestre de l'école à l'échelle nationale commence le 15 mai 2022 en présentiel, car les cours en ligne ont progressivement affecté les capacités de lecture et d'écriture des enfants. En résumé, les petits Thaïlandais ne savent plus lire ni écrire.

L'OBEC répondait aux rumeurs faisant état d'une 3e année de scolarité perdue si au 15 mai, les enfants n'allaient pas à l'école. L'OBEC favorise le présentiel, en particulier pour les plus jeunes. Cependant,  les gouverneurs de province et les chefs locaux peuvent ordonner le confinement continu des écoles, ce qui a récemment posé un problème car certaines régions avaient ouvert leurs écoles, mais d'autres ont été perturbées en raison de réglementations plus strictes des dirigeants provinciaux.

Le secrétaire général de l'OBEC, Amporn Pinasa, a déclaré avoir continué à gérer le système éducatif durant la pandémie. Cependant, il a admis que les cours en ligne n'avaient jamais permis d'apprendre quoi que ce soit, en particulier chez les élèves du primaire. Par conséquent, le présentiel est bien programmé pour le 15 mai 2022.

« Cependant, ce n'est pas obligatoire. Si une école n'est pas prête ou si les parents préfèrent que leurs enfants étudient en ligne, le distanciel peut continuer », a ajouté Amporn, semblant faire allusion à certaines provinces.

Le secrétaire général a exprimé des inquiétudes concernant les compétences en calcul et en lecture des élèves du primaire si le distanciel se poursuivait en mai 2022. L'OBEC va donc focaliser les classes de P1, P2 et P3 (CP, CE1, CE2) sur la lecture et le calcul pour tenter de rattraper le retard quitte à sacrifier les autres matières.

Les collégiens et lycéens ont bien conscience de n'avoir strictement rien appris en deux ans, le gouvernement les ayant sacrifiés. Envoyer les enfants à l'école est un choix politique durant la pandémie et les gouvernements ont pris des décisions diamétralement opposées, par exemple en France.

La Banque Mondiale a prouvé, avant la pandémie, que les lycéens thaïlandais avaient trois ans de retard par rapport à ceux des autres pays. Ainsi un élève de Terminale en Thaïlande a le niveau de 3e en France. Après ces deux années de vide total, les élèves de Terminale en Thaïlande ont le niveau de 5e en France.

COVID-19-Thailand-photo-01-scaled.thumb.jpg.29493a46da1f45eb9a813fdadc84bcaa.thumb.jpg.b0ecb2fc1ec07de71a6e1cbc7d778285.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 21:59
Sponsors