Le Modérateur

A Chanthaburi, un jeune Suisse a besoin de sang pour survivre

1 message dans ce sujet


Après un effort physique, un Bernois a récemment subi un coup de chaleur en Thaïlande. Dans le coma, il attend l’aide de donneurs du groupe O négatif. Et ils sont rares dans ce pays d’Asie du Sud.
par  Lauren von Beust


Un Suisse de 25 ans est actuellement dans le coma aux soins intensifs d’un hôpital de Chanthaburi, en Thaïlande. Domicilié dans ce pays, mais natif de Valbirse dans le Jura bernois, le jeune homme a subi un coup de chaleur après avoir effectué ces derniers jours une course sur l’île de Koh Chang, au large de la province orientale de Trat, a rapporté mardi la presse thaïlandaise.


Il souffre d’insuffisance rénale, de lésions cérébrales, d’une dégradation musculaire, auxquelles s’ajoute une faible quantité de plaquettes sanguines. Pour survivre, il lui faut de toute urgence du sang du groupe O négatif (O-).


Les appels aux dons – le jeune homme aurait besoin d’une grande quantité de sang pour récupérer – se multiplient sur les réseaux sociaux. Ses parents ont d’ailleurs quitté la Suisse mercredi pour aller rejoindre leur fils, indique une connaissance de la famille.


À la recherche de rhésus négatif
Selon la Croix-Rouge, environ 7% de la population mondiale a du sang O négatif, dépourvu d’une protéine connue sous le nom d’antigène RhD. D’après Anne Somanas, une ancienne journaliste domiciliée à Bangkok, «il est très difficile de trouver des donneurs rhésus négatif en Thaïlande et également de trouver des donneurs éligibles. La moitié des gens qui voulaient donner leur sang hier au jeune homme ont appris qu’ils ne l’étaient pas.»


En effet, les critères thaïlandais sont stricts en la matière: «Impossible de donner son sang pour la première fois si l’on a plus de 60 ans ou si l’on est un touriste détenteur d’un visa. Les donneurs étrangers doivent également avoir vécu en Thaïlande pendant au moins 6 mois, ce qui exclut de nombreux touristes, précise-t-elle. Ceux qui ont passé plus de trois mois au Royaume-Uni entre 1980-1996 ou plus de cinq ans en France ou en Irlande entre 1980 et 2001 sont également refusés.»


En cause: la maladie de la vache folle, qui avait sévi dans ces pays lors de ces périodes. Des chercheurs de l’Université de Zurich avaient estimé, il y a quelques années, que la période d’incubation pouvait s’étendre sur quarante ans, rapportait «Le Nouvelliste» en 2019.


Lundi, l’ambassade de Suisse en Thaïlande a, via les réseaux sociaux, demandé aux expatriés compatibles de contacter la Croix-Rouge thaïlandaise et d’informer l’hôpital de Bangkok à Chanthaburi pour l’organisation du transfert. Selon Anne Somanas, le jeune Bernois a bénéficié mardi de l’aide d’une dizaine de donneurs.

 

https://www.20min.ch/fr/story/en-thailande-un-jeune-romand-a-besoin-de-sang-pour-survivre-322984223655

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 03 juillet 2022 12:32
Sponsors