Le Modérateur

Korat interdit la dispersion des cendres d'être humains dans la rivière Mun

1 message dans ce sujet

agence gouvernementale de presse

NAKHON RATCHASIMA (NNT) - La province de Nakhon Ratchasima a interdit la pratique consistant à disperser les cendres d'un défunt dans la rivière Mun depuis un parc public de Chalerm Phrakiat, à la suite de plaintes de voisins.

Vichien Chantaranothai, gouverneur de Nakhon Ratchasima, a déclaré que les habitants de sept villages du canton de Tha Chang se sont plaints que des prestataires de services organisent des dispersions au bord de la rivière avec des bougies, des bâtons d'encens et des effets personnels du défunt qui finisse à l'eau. Cela a parfois inclus des matelas et des oreillers, ce qui contamine la rivière. Tout ceci est très laid pour le grand public et les résidents à proximité.

Vichien a déclaré que les cendres et autres objets déversés dans la rivière ont le potentiel de parcourir des centaines de kilomètres, ce qui suscite des préoccupations environnementales pour les communautés au bord des fleuves.

Pour mettre fin à cette pratique, le gouverneur a déclaré que les autorités informeront la population au sujet des nouvelles règles et patrouilleront les rives. Il a ajouté que les contrevenants et ceux qui aident aux dispersions s'exposeront à des poursuites judiciaires, avec une peine de trois mois de prison et une amende de 25 000 bahts.

Dans un certain nombre de provinces du nord-est, disperser les cendres d'êtres chers dans la rivière Mun à partir d'un bateau est une pratique courante. Des bateliers à louer attendent sur la rive du fleuve, généralement près d'un temple, pour que les familles qui parcourent de grandes distances dispersent les cendres d'un être cher.

afd56642b61a2346a66f09beec4a0e54_small.jpg.ffd413fde6c03f738c5f841843ab76b7.jpg.94202b8a74dbd563ac2f09beb721bdad.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 07 décembre 2022 22:56
Sponsors