Le Modérateur

L'inflation à son plus haut depuis le 20e siècle et des banques qui voient leur note S&P baisser

1 message dans ce sujet

Le ministère thaïlandais des Finances a déclaré mercredi qu'une flambée des prix mondiaux de l'énergie pourrait faire grimper l'inflation du pays à 7% en 2022, le niveau le plus élevé depuis la crise financière asiatique de 1997-1998. Arkhom Termpittayapaisith, le ministre des Finances, a prédit que l'inflation mondiale augmenterait parallèlement à une flambée des prix du pétrole brut à la suite des sanctions contre la Russie pour son invasion de l'Ukraine. Il s'attend à ce que l'inflation globale atteigne de 5 à 7% si les prix du pétrole brut restent supérieurs à 100 dollars le baril pour le reste de l'année.

Dans le pire des cas, le prix moyen du pétrole atteindrait 150 $ US le baril, ce qui entraînerait une hausse de 7 % de l'indice des prix à la consommation (IPC), un niveau jamais vu depuis 23 ans. L'inflation globale de la Thaïlande a atteint une hausse de 7,89 % en 1998 à la suite de la crise financière asiatique de 1997-98. En février, la Thaïlande a enregistré une hausse de 5,8 % en glissement annuel de l'IPC, la plus élevée en 13 ans, tirée par la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires.

Le cabinet thaïlandais a approuvé cette semaine un programme de secours comprenant des subventions sur le carburant pour les titulaires de la carte d'aide sociale de l'État et les chauffeurs de taxi moto. Le programme inclut également le plafonnement des prix du gazole jusqu'à fin avril, ainsi qu'une baisse de certaines factures d'électricité entre mai et août.

La Banque de Thaïlande (BoT) affirme que le système bancaire thaïlandais reste résilient, avec un niveau élevé de fonds propres pour l'aider à résister aux risques et aux incertitudes, malgré la baisse de la note S&P Global Ratings de quatre des banques commerciales thaïlandaises. .

S&P a abaissé les notes de Siam Commercial Bank et Kasikorn Bank, de BBB+ à BBB, et de Krungthai Bank et TMB Thanachart Bank, de BBB à BBB-.

L'agence de notation a déclaré que le risque pour les banques thaïlandaises avait augmenté et que l'endettement élevé (surendettement) des emprunteurs devrait persister plus longtemps que prévu. L'agence prévoit également que les créances douteuses, détenues par les banques thaïlandaises, atteindront 5 % au cours des 24 prochains mois, contre 3 % actuellement, ce qui serait le plus élevé depuis la crise financière mondiale de 2008.

Selon un gouverneur de la Banque centrale, Ronadol Numnonda, La provision totale des banques s'élève à 890 milliards de bahts, ce qui équivaut à 1,6 fois le montant des prêts non performants, ce qui est suffisant, a-t-il déclaré.

Les mesures d'allégement de la dette, introduites par la banque centrale pendant la pandémie, ont contribué à faire baisser le nombre de débiteurs dans le cadre du programme d'aide financière à 14 % du total des prêts fin 2021, contre un pic de 30 % lors de la flambée des infections. en juillet 2020, a déclaré Ronadol.

Il a déclaré que la reprise de l'économie thaïlandaise contribuera à améliorer les revenus et le service de la dette des emprunteurs.

screenshot_17188.jpg.6920a20d5fe4ccc50b0bb3feb0b862ef.jpg.a69e04439a09935be285749ecc6130b8.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 25 septembre 2022 23:40
Sponsors