Le Modérateur

Trois militaires thaïlandais dont un général et Un yakuza japonais arrêtés à New York pour trafic de drogues et d’armes

1 message dans ce sujet

La justice américaine a dévoilé jeudi une enquête criminelle au cœur de mafias et de rébellions asiatiques avec l’arrestation à New York d’un chef yakuza japonais et de trois Thaïlandais, dont deux hauts gradés militaires, pour trafic de drogues et d’armes entre les États-Unis, l’Europe et l’Asie. 

Le Japonais Takeshi Ebisawa et les Thaïlandais Sompak Rukrasaranee, Somphob Singhasiri et Suksan Jullanan, interpelés dans la mégapole américaine lundi et mardi, sont poursuivis pour trafic d’héroïne, de méthamphétamines et d’armes de guerre, ainsi que pour blanchiment d’argent, a annoncé dans un communiqué le procureur fédéral de Manhattan.

Les trois ressortissants thaïlandais étaient, depuis 2019, dans le viseur d’une enquête en Thaïlande de l’agence antidrogue américaine DEA. D’après les premiers éléments révélés par la justice américaine, ces hommes vendaient de grosses quantités de drogues acquises auprès d’une rébellion de Birmanie, l’Armée unie de l’Etat Wa (UWSA).

Takeshi Ebisawa, qui est, selon les autorités, un chef yakuza, cherchait à acheter des armes automatiques, des roquettes, des mitrailleuses et même des missiles sol-air au profit des rebelles tamouls du Sri Lanka (Tigres de libération de l’Eelam tamoul, LTTE) ainsi que pour l’UWSA, l’Union nationale karen (KNU) et l’Armée de l’État shan en Birmanie.

Autant de groupes rebelles armés qui se battent depuis de décennies contre les gouvernements birman et sri-lankais.

Le 3 février 2021, selon le récit de la justice américaine, M. Ebisawa et un complice se rendent à Copenhague, au Danemark, pour y acquérir auprès d’agents de la DEA et de policiers danois -- infiltrés et sous couverture -- des armes américaines, dont des roquettes antichars.

Ils se font aussi montrer des photos et vidéos de missiles Stinger rendus célèbres dans les guerres d’Afghanistan pour viser des aéronefs.

Pour la justice américaine, «M. Ebisawa et ses complices ont scellé des contrats avec des agents infiltrés de la DEA pour acheter des armes de guerre et vendre de larges quantités de drogues».

La «drogue était destinée aux rues de New York et les cargaisons d’armes pour des groupes factieux de pays instables», a encore dénoncé le procureur de Manhattan, Damian Williams.

L’enquête a permis de révéler que le Thaïlandais Suksan Jullanan était un général de l’armée l’air de son pays, et Sompak Rukrasaranee un officier à la retraite.

La justice américaine n’a toutefois pas dit quand et comment les quatre hommes étaient entrés aux États-Unis avant d’être arrêtés à New York.

yakuza.jpg.ebad6abf16c8077aef1bad06e985ea98.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 16 août 2022 10:20
Sponsors