Le Modérateur

Batailles d'eau. L'interdiction ? Quelle interdiction ? Les touristes s'amusent à Khaosan (Bangkok) et Bangla (Phuket)

1 message dans ce sujet

Un grand nombre de Thaïlandais et de touristes étrangers ont afflué sur Khaosan Road, Bangkok mercredi soir pour se livrer aux traditionnelle batailles d'eau de Songkran, malgré l'interdiction par l'administration métropolitaine de Bangkok pour la troisième année consécutive, afin d'empêcher la propagation de COVID -19.

 

Mercredi après-midi, les autorités municipales de Phra Nakhon ont ordonné à tous les commerces de Khaosan Road de ne pas autoriser les touristes à se jeter de l'eau ajoutant que ceux qui défieraient la règle seraient passibles d'une amende de 100 000 bahts.

Malgré l'interdiction, cependant, de nombreux touristes étrangers ont osé jouer avec des pistolets à eau, sans maintenir la distance sociale. La plupart d'entre eux ne portaient pas de masque facial. Le directeur du district de Phra Nakhon, aidé par la police, a ordonné à tous les commerces de fermer à minuit et à tous les touristes de quitter la zone, car ils n'avaient pas respecté les mesures préventives.

Mardi, Thai Rath avait rendu compte de batailles d'eau soi Bangla, Patong, Phuket, faisant craindre la propagation du virus. Ainsi mercredi des policiers de Patong ont ordonné à tous les commerces, dont pubs et bars, de la rue piétonne BangLa de ne pas autoriser les batailles d'eau. Les agents ont également informé les touristes.

Pourtant, de nombreux touristes locaux et étrangers ont afflué dans la zone et se sont aspergés d'eau. La police de Patong est intervenue sans chercher à arrêter les festivités. Il s'agissait de s'assurer que les propriétaires de bars décourageaient les batailles d'eau devant leurs établissements, conformément à la réglementation. Les policiers ont renversé de gros bidons d'eau préparés pour que les touristes rechargent leurs pistolets.

Pendant ce temps, les nombres de cas et de décès liés au virus ne cessent d'augmenter mais ils ne peuvent pas être liés aux batailles d'eau d'hier.

A Chiang Mai, les batailles d'eau commençaient quand la police a simplement coupé l'eau de l'endroit où les fêtards s'approvisionnaient. Certains ont continué malgré l'intervention de la police. Aucune arrestation n'a été signalée.

FQQ741-agAEFCDr.thumb.jpg.6dad5ede40aebbc28d7600cfccd35c22.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 juin 2022 20:25
Sponsors