Le Modérateur

Songkran : Prayut et la police menacent les étrangers (et Thaïlandais) qui jouent avec de l'eau

1 message dans ce sujet

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a averti tout le monde, y compris les touristes et les commerçants, qu'ils doivent respecter l'interdiction des batailles d'eau de Songkran, a déclaré aujourd'hui le porte-parole du gouvernement Thanakorn Wangboonkongchana. Son intervention est lié au fait que de nombreux étrangers et Thaïlandais se sont livrés à des batailles d'eau à Patong à Phuket, à Chiang Mai et à Khaosan Bangkok hier.

Les gouverneurs de Phuket et de Chiang Mai doivent expliquer les interdictions aux touristes étrangers pour réduire le risque d'infections COVID-19. Hier à Chiang Mai, la police a demandé aux autorités municipales de cesser de déverser de l'eau dans les douves de la ville, pour priver les fêtards d'une source d'eau.

Le porte-parole de la police RTP, le général Yingyot Thepjamnong, a déclaré que le nouvel an thaïlandais était une période joyeuse mais... Il a dit qu'il y avait une interdiction sur tout ce qui pouvait ressembler au Songkrat pré-Covid.

Les seuls événements autorisés sont culturels. Même dans ce cas, toutes les règles doivent être respectées.

Yingyot a averti les contrevenants qu'ils pourraient enfreindre l'article 51, ce qui signifie jusqu'à 20 000 bahts d'amende ou même l'article 18 - une peine de deux ans de prison.

Pour être encore plus claire, la police est passée, ce jeudi soir, dans Khaosan avec une voiture et des hauts parleurs pour menacer, en anglais, les étrangers d'une amende de 20 000 bahts de manière à bien casser l'ambiance.

On comprend en creux que les autorités thaïlandaises ne sont pas psychologiquement prêtes à la réouverture qui signifie vacances insouciantes pour 40 millions d'étrangers par an.

9DB2F882-0604-49B0-AFF3-60F9E4FBCFF8.jpg.5da3b9e657b841a3fb602b65a4878e71.jpg.83429653c84b9627cc48625012cf4b30.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 04:14
Sponsors