Le Modérateur

Prinn Panitchpakdi : L'étoile montante du Parti Démocrate poursuivi pour agressions sexuelles et viol

1 message dans ce sujet

Les accusations de harcèlement, d'agression sexuelle et viol proférées contre une étoile montante de la coalition au pouvoir ont choqué non seulement les membres du parti démocrate, mais la société thaïlandaise en général. Prinn Panitchpakdi a quitté jeudi 14 avril son poste de numéro 2 du parti ainsi que d'autres postes, notamment celui de chef de campagne pour les élections du 22 mai à Bangkok.

 

Sa démission est intervenue deux jours seulement après qu'une femme de 18 ans a déposé une plainte à la police l'accusant de l'avoir pelotée et embrassée dans un restaurant de Sukhumvit contre son gré. Le mur du silence brisé, d'autres femmes se sont manifestées et ont porté plainte contre le politicien.

Parmi ses accusatrices figure Hathairat "Anna" Vidhyaphum (d'une famille célèbre), qui a déclaré que Prinn l'avait agressée sexuellement en mars 2021 dans un appartement de Sukhumvit à Bangkok.

Prinn, 44 ans, « choqué et abasourdi », a nié les allégations  et a juré de lutter pour défendre sa réputation et son nom. "Je suis innocent. Les allégations sont sans fondement. Les gens qui me connaissent savent bien que je ne suis pas ce genre de personne », a-t-il déclaré.

Le porte-parole démocrate Ramet Rattanachaweng a déclaré que Prinn serait expulsé du parti si son enquête interne le trouvait coupable.

Prinn a rejoint les démocrates il y a moins de 3 ans et s'est rapidement fait connaître. En mai 2019, il a été nommé n° 2 et responsable de la politique économique. Il doit tout à Jurin Laksanawisit, nouveau chef des démocrates qui a choisi Prinn comme conseiller quand les démocrates ont rejoint la coalition au pouvoir en mars 2019.

Prinn a une solide expérience, diplômé de la London School of Economics Science (LSE). Il a travaillé comme banquier à Londres et à Hong Kong, avant d'occuper des postes de direction chez Tisco Bank et CLSA Securities (Thaïlande). Avant d'entrer en politique, il a dirigé ou conseillé des organisations nationales, dont la Fédération des industries thaïlandaises et l'Association des sociétés de valeurs mobilières thaïlandaises. Cependant, les observateurs attribuent son ascension fulgurante au sein du Parti démocrate au pouvoir de son père et idole, Supachai Panitchpakdi. Supachai, 75 ans, est un grand nom de la politique thaïlandaise. Il a été vice-Premier ministre dans le gouvernement démocrate dirigé par Chuan Leekpai 1997 à 2000.Lorsque le parti était à son firmament.

Les enquêteurs de la police de Lumpini avait déposé une demande auprès du tribunal pour que Prinn reste détenu pendant 12 jours du 17 au 28 avril. M. Prinn a été inculpé dans trois affaires distinctes - deux pour attentat à la pudeur et l'autre pour viol. M. Prinn a alors déposé une demande de libération sous caution, que le tribunal a acceptée : 200 000 bahts pour chacun des attentats à la pudeur et de 300 000 bahts pour l'affaire de viol. Il ne peut pas voyager à l'étranger sans l'autorisation du tribunal.

Les hommes politiques thaïlandais, comme les Français ou les Américains ne sont pas réputés pour être des parangons de vertu mais on imaginait pas que les Thaïlandaises étaient prêtes à ouvrir la boite de Pandore.

Prinn-profile_web.thumb.png.9be36334da98083bc2cd2e0d55f928a8.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 juin 2022 18:09
Sponsors