Le Modérateur

Peine de mort pour le meurtrier d'un lycéen à Trang

1 message dans ce sujet

Un Thaïlandais a été condamné à mort pour le meurtre d'un lycéen dans la province de Trang, dans le sud de la Thaïlande, en 2018. L'homme a tué par balle un garçon de 16 ans et a blessé par balle un autre homme qui était le seul témoin du meurtre. Les familles des victimes sont satisfaites de la décision de la Cour après 4 ans de procédure.

Hier, le tribunal provincial de Trang a lu le verdict final de la Cour suprême quant à la peine de Teerayut Somsu, 52 ans. Teerayut est accusé du meurtre de Teerawat "New" Boonchana, 16 ans, qu'il a abattu en ville de Trang le 2 décembre 2018. Teerayut a également été accusé de la tentative de meurtre de Ratchapon Khluenchit, 42 ans, le seul témoin du meurtre de Teerawat.  Teerayut a tiré et blessé Ratchaporn, qui a réussi à s'échapper.

Ratchaporn, qui est maintenant moine bouddhiste, était présent hier au tribunal. Ratchaporn a reçu une balle dans son bras gauche et reste handicapé. Les parents de Teerawat, Anon et Song Boonchana, et ceux de Ratchaporn étaient également présent hier au tribunal et se sont dits satisfaits de la condamnation à mort de Teerayut.

En juin 2019, aucune avancée n'avait été faite dans l'affaire et le meurtrier de Teerawat était toujours en liberté. Le 6 juin 2019, les parents de Teerawat se sont rendus à Bangkok pour demander l'aide d'un policier influent, le lieutenant Cl. Srivara Rangsiprahmanakul, qui a arrêté Teerayut dans les 7 jours après avoir travaillé sur l'affaire, le 13 juin 2019.

L'accusé a nié toutes les allégations tout au long de l'affaire, selon l'avocat Thitakarn Panlek.

Ratchaporn recevra 700 000 bahts en compensation et la famille de Teerawat recevra 2,1 millions de bahts.

La peine de mort est souvent commuée en perpétuité si l'accusé avoue et demande pardon. Des centaines de prisonniers sont dans les couloirs de la mort mais les exécutions sont rares. Les condamnés obtiennent des remises de peine à l'occasion d'anniversaires de membres de la famille royale, par exemple. Dans ce cas, la mort est commuée en perpétuité et la perpétuité en 50 ans.

G0DL5oPyrtt5HBAivXcKbunJOqnz0tjDHgP32XchLP25nlCwn012sB.jpg.330bfaadba1b52e20df100270f77b97a.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 20 août 2022 06:24
Sponsors