Le Modérateur

Pourquoi le gouvernement thaïlandais ne rouvre-t-il pas complètement le pays ? Le 2e trimestre ne s'annonce pas bon

1 message dans ce sujet

Jusqu'à présent, on ne constate pas le pic attendu des cas de Covid après les vacances de Songkran, alors pourquoi les touristes ne pas encourager les touristes à revenir sans restrictions ? Pour être clair, un peu de restrictions, c'est toujours trop de restrictions (assurance obligatoire, ThailandPass un système qui fonctionne de manière lente et erratique, bars fermés). Ce que veulent retrouver les touristes, c'est la facilité de la vie qui a fait le succès du royaume jusqu'en 2019.

Le gouvernement a déclaré sous réserve de confirmation officielle qu'il assouplirait les règles pour les étrangers entrant dans le pays, mais est-ce suffisant ? Le programme de voyage controversé Test & Go pour les arrivées et les tests RT-PCR devraient se terminer fin avril. Mais cela incitera-t-il des touristes réticents à voyager à l'étranger ?

Les voyageurs non vaccinés seront les bienvenus s'ils présentent la preuve d'un test RT-PCR négatif au plus tard 72 heures avant leur voyage. Ils seront mis en quarantaine pendant cinq jours, avec un autre test RT-PCR à la sortie. Il leur sera également conseillé de faire des tests d'auto-antigène pendant leur séjour. Les visiteurs à haut risque seront mis en quarantaine pendant cinq jours.

Les tests obligatoires dans le cadre du programme Test & Go sont levés car les chiffres ont montré un taux d'infection extrêmement faible parmi les arrivées étrangères, seulement 0,46%.

Pour les arrivées par voie terrestre, les visiteurs étrangers qui n'ont pas l'intention de rester plus de trois jours doivent être entièrement vaccinés et passer des tests antigènes. Pour ceux qui veulent rester plus longtemps, la procédure est confuse et pourrait dépendre du pays d'où viennent les visiteurs. Aucun retour à la normal, donc.

Alors que la population thaïlandaise ressent déjà les effets de l'inflation, chaque touriste entrant apporterait un peu de baume à une économie malade. Alors, pourquoi ne pas simplement rouvrir les frontières, sans toute cette bureaucratie et cette incertitude ?

Évidemment, Les arrivées de touristes en Thaïlande ont augmenté au cours du premier trimestre 2022 par rapport à l'année précédente, mais restent bien en deçà des niveaux d'avant la COVID.

 

Selon les données de la Tourism Authority of Thailand (TAT), le royaume a accueilli 444 039 touristes étrangers au cours du 1er trimestre 2022. C'est très très même si c'est 2000 % de plus qu'en 2021. Le tourisme étranger a généré 34 milliards de bahts cette année, ce n'est pas anecdotique et les autorités devraient avoir envie de multiplier ce chiffre.

En 2019, alors que la Thaïlande était l'un des pays les plus visités au monde, le royaume accueillait 40 millions de touristes, soit plus de 100 000 arrivées par jour. Ainsi, la Thaïlande a reçu en 3 mois, l'équivalent de 4 jours "normaux".

Entre janvier et fin mars, 8 239 vols ont atterri en Thaïlande. Cependant, entre avril et fin juin, le nombre de vols vers la Thaïlande devrait passer à 18 934. Cependant, TAT a également averti que des facteurs externes, en particulier le conflit entre la Russie et l'Ukraine, pourraient entraver la croissance du tourisme en Thaïlande tout au long de l'année.

L'annulation des vols vers la Thaïlande depuis la Russie, ainsi que le blocage du système bancaire et la dépréciation du rouble ont déjà un impact sur la croissance du tourisme, révèlent les données de TAT. Dans le même temps, il existe des effets indirects, tels que l'augmentation des prix des billets d'avion, qui ont réduit le pouvoir d'achat des touristes.

La preuve, selon les experts de voyages ForwardKeys, la pré-réservation de billets pour la Thaïlande a diminué de 28 % en avril-juin 2022 par rapport à janvier-mars 2022. On pense que cela est dû à une forte contraction du nombre de réservations en provenance d'Europe, qui compte 89 % des réservations pour la Thaïlande

Selon la TAT, l'Europe redevient le marché principal pour la Thaïlande avec 128 100 touristes européens possibles au deuxième trimestre. Les touristes de l'ASEAN (72 120 personnes), de l'Asie du Nord-Est (39 000 personnes), des Amériques (26 740), de l'Asie du Sud (25 220) du Moyen-Orient (23 900), de l'Océanie (20 160) et de l'Afrique (6 100) constitueront le reste des arrivées en Thaïlande d'ici fin juin.

1165219944_Acopy.jpg.cccef7f44dc7bf71e4c34f59dcb7444e.jpg.35b83df2859230fc3a1ba7196bb54d7d.jpg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 17 août 2022 05:45
Sponsors