Le Modérateur

Tuerie dans une charcuterie française, l'entreprise affirme que l'agresseur a abattu la Thaïlandaise qui l'accompagnait

1 message dans ce sujet

suite de ce drame

 

L’entreprise Flying Board Bangkok Co souhaite faire la mise au point suivante

Suite à l'incident dramatique survenu à Flying Board Bangkok Co, à Sukhumvit 49/6 le 4 mai, l'entreprise et son personnel sont profondément troublés par certains reportages dans les médias déclarant des informations fausses et
allégations non fondées sur les événements survenus dans nos locaux.

M. David Bouton, Chef et associé chez Flying Board Bangkok Co, n'a jamais possédé d'arme à feu et il n'y avait pas d'arme dans les bureaux de l'entreprise. Le pistolet a été apporté dans les bureaux par l'agresseur masculin qui avait l'intention de l'utiliser pour menacer ou blesser M. David Bouton.

Après que l'agresseur a tiré et blessé M. David Bouton, l'agresseur a ensuite tiré sur la femme qu'il avait amené avec lui.

Avec l'aide d'un employé héroïque de Flying Board Bangkok Co, M. David Bouton a riposté pour défendre sa vie et la sécurité du personnel. Dans la bagarre qui a suivi, l'agresseur a été abattu. Il est mort, dans une action défensive légitime.

Flying Board Bangkok Co, espère maintenant un rétablissement complet de M. David Bouton, qui est toujours
dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital. L'entreprise et son personnel attendent le résultat de l'enquête menée par la police royale thaïlandaise, et a pleinement confiance que ses conclusions montrent que M. David Bouton est victime de cet événement dramatique et que ses actes sont ceux d'un homme qui défend sa vie et celle de ses collègues.

 

Les médias avaient enquêté et il est rapidement apparu clair que l'arme avait été apportée par Marc Lohberger. Arriver quelque part avec une arme peut être assimilé à un acte hostile. Et le fait que David Bouton soit blessé prouve bien que l'autre Français lui a tiré dessus. La question qui reste en suspens est de savoir qui a tué Wiranya Meeyai et si c'est un accident ou une agression. L'entreprise affirme que Lohberger a tué sa "compagne" (dans le sens accompagnatrice). Mais dans ce cas, pourquoi ?

On a tout de suite parlé de conflit lié aux affaires mais toute autre hypothèse est à envisager.

Les employés n'avaient jamais vu M Lohberger. Ils se restauraient en face du bâtiment au moment du drame.

 

screenshot_17694.jpg.c0c0808b0a21bbb06957f73350642181.jpg.39c7a7fd0fccd2d3432b62987627237b.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 03:56
Sponsors