Le Modérateur

Rentrée scolaire : la guerre des coupes de cheveux de type militaire relancée

1 message dans ce sujet

Le problème de la coupe de cheveux des adolescents était tendance sur Twitter jeudi, avec un hashtag viral "coupes de cheveux" après que le groupe anti-establishment "Bad Student" a publié les règles strictes d'un établissement de la province méridionale de Phatthalung .

 

Le règlement stipule que les cheveux des lycéens doivent être coupés uniformément courts, avec des cheveux sur le devant ne dépassant pas 3 cm de longueur. Les filles doivent avoir les cheveux coupés uniformément jusqu'aux lobes des oreilles pour les collégiennes et 4 cm sous les lobes des oreilles pour les lycéennes.

Le hashtag ressort alors que les écoles thaïlandaises préparent la rentrée scolaire in situ, la semaine prochaine.

Le groupe "Bad Student", qui a émergé en 2020, au plus fort des manifestations antigouvernementales cherchant à contester les règles de l'école qu'ils jugent archaïques, rappelle qu'une école ne respectant pas les nouvelles règles du ministère de l'Éducation, publiées en 2020, pourrait enfreindre la loi. Ces nouvelles règles stipulent qu'en principe, les élèves peuvent porter leurs cheveux courts ou longs, mais ils doivent être soignés et appropriés. Dans la pratique, ce n'est pas le cas, les directeurs de lycées affirmant qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent et que les jeunes doivent se soumettre au règlement.

Mais Un article sur Twitter a cité le cas du collège lycée Wat Thatthong à Bangkok, affirmant que les ados ont le choix de garder leurs cheveux courts ou longs. Si les cheveux sont longs, dans le cas d'un garçon, ils doivent être séparés à l'avant (donc avec une raie) et ne pas descendre en dessous de la nuque, à l'arrière. Pour les filles, les cheveux longs doivent être soigneusement rassemblés.

De nombreux ados voudraient échapper aux obligations, jugées humiliantes partout dans le monde, et qui sont vécues comme une manière pour les adultes de garder les jeunes dans un carcan qu'il supportent de plus en plus mal. Les adultes en charge des collèges et lycées dépensent plus d'énergie à gérer les problèmes de cheveux qu'à enseigner efficacement.

G0DL5oPyrtt5HBAivXcx5uSe3xjhqZZeJ2Rb7eYCSDB4XO7HAQXK5D.jpg.344924062ec0dc5d9be4ba2fcf2d34f1.jpg.ee6444cc8271466986be4a8e5800097a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 03 juillet 2022 12:10
Sponsors