Le Modérateur

Écologie : un trafic de tigrons démantelé et les dauphins d'Irrawaddy seront dorénavant protégés

1 message dans ce sujet

Des responsables de la faune ont saisi vendredi deux bébés tigres, six grands calaos et deux calaos couronnés dans une maison du district de Non Sung, dans la province de Nakhon Ratchasima, dans le nord-est du pays.

Les calaos sont des oiseaux qui mesurent de  30 à 120 cm, au long bec courbe surmonté d'un casque creux qui les fait souvent confondre avec les toucans,

Un homme de 67 ans, identifié seulement comme "Kiang", trouvé dans la maison avec un autre homme, a affirmé qu'il possédait les huit animaux protégés. Il a également affirmé qu'il avait acheté les bébés tigres, 150 000 bahts chacun, à un marchand d'animaux sauvages de Bangkok et avait payé 6 000 bahts pour chacun des grands calaos et 8 000 bahts pour chacun des calaos couronnés au même commerçant.

Les responsables de la faune ont déclaré que « Kiang » fera face à des accusations de possession et de commerce illégal d'espèces sauvages protégées, passibles d'une peine de prison de dix ans et d'une amende d'un million de bahts.

On ne sait pas si la police va rechercher le vendeur bangkokien.

Les animaux ont été envoyés à la station de recherche sur la faune de Phu Khiao dans la province de Chaiyaphum. Le chef de la station, Sompong Boonsanong, a déclaré que les deux bébés tigres semblaient craintifs, mais qu'ils étaient en bonne santé. Ils avaient faim lorsqu'ils sont arrivés. Un vétérinaire prélèvera des échantillons de sang des félins pour analyse de l'ADN. Les calaos sont également en bonne santé, a déclaré Sompong.

Le Comité de la marine a accepté une proposition visant à inscrire les dauphins d'Irrawaddy en tant qu'espèce réservée, car une récente enquête indique qu'il n'en reste que quatorze dans leur habitat naturel de la province de Songkhla.

Le Dr Thon Thamrongnawasawat, de l'Université de Kasetsart, a écrit sur sa page Facebook qu'en tant qu'espèce réservée, les dauphins d'Irrawaddy bénéficieront du plus haut niveau de protection. L'inscription sur la liste permettra au Département des ressources marines d'intensifier les efforts afin d'essayer d'empêcher leur extinction.

Les responsables de la marine et les scientifiques mettront également en œuvre des mesures, telles que des patrouilles régulières et la sensibilisation du public aux menaces qui pèsent sur ces dauphins. Un centre sera quant à lui mis en place pour s'occuper des animaux. De plus, une étude sera menée pour mieux comprendre leurs systèmes de reproduction et leur comportement, ainsi que pour restaurer leur habitat dans le lac Songkhla.

Les dauphins d'Irrawaddy sont répertoriés comme étant en danger critique d'extinction dans toute l'Asie par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Il n'y a actuellement que cinq pays dans le monde où ces dauphins d'eau douce peuvent être trouvés, à savoir l'Inde, l'Indonésie, le Myanmar, le Cambodge et la Thaïlande.
Si la Thaïlande est incapable de sauver ces 14 dauphins restants, le royaume pourrait devenir le premier de ces cinq endroits où l'espèce disparaît.

Le Cambodge se bat depuis des années pour sauver ses dauphins d'Irrawaddy sans qu'on soit certain qu'il y parvienne.

image.jpeg.60314705d395fa1f50362d4ebafb7479.jpeg.4021ab916c22ae93d6264413ae807413.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 04:42
Sponsors