Le Modérateur

Une Thaïlandaise de 14 ans se suicide après avoir été (injustement ?) renvoyée de son collège

1 message dans ce sujet

Une collégienne de 14 ans, fréquentant une école de la province de Phatthalung, dans le sud de la Thaïlande, s'est suicidée après avoir été expulsée par son professeur pour ne pas s'être présentée le premier jour de la rentrée scolaire le 9 mai et pour avoir prétendument omis de payer les frais de scolarité. Pour information, les parents qui ne paient ou qui paient avec retard sont légion depuis le début de la crise Covid en Thaïlande. Ils ne sont jamais expulsés sauf dans le cas présent..

 

Le cas tragique de l'élève qui était sur le point de commencer Mathayom 3 (3e) est devenu viral sur les réseaux sociaux, avec de nombreux commentaires critiquant l'enseignante et la direction de l'école. Le dernier rapport indique que le directeur du bureau de l'éducation de Phatthalung, Somchai Ronglua, se rendra à l'école pour enquêter.

Une camarade de la victime, a déclaré que la jeune fille était très déprimée après avoir appris qu'elle était expulsée. Elle a dit qu'elle venait d'un foyer brisé et qu'elle vivait chez des proches dans la province de Songkhla depuis qu'elle était toute petite.

Elle a affirmé que la victime se préparait à se rendre à Phatthalung depuis Songkhla pour aller à l'école, mais qu'il n'y avait pas de transport en commun pour l'emmener à la gare routière ce jour-là.

Son professeur l'a appelée le lendemain matin, lui demandant pourquoi elle ne s'était pas présentée. L'adolescente lui en a donné la raison. L'enseignante l'aurait alors réprimandée et expulsée de l'école, a déclaré la camarade.

"Pas d'argent, pas de parents. Donc impossible de retourner à l'école pour retrouver ses camarades (et trouver une solution). Triste. », a déclaré la camarade dans l'un de ses messages sur Facebook.

Un parent a déclaré qu'il ne comprenait pas pourquoi l'enseignant n'avait pas aidé l'élève en détresse, d'autant que les jeunes impécunieux sont nombreux. "Où est l'éthique de l'enseignant?".

Preechakorn Molika, du réseau de la société civile pour Nakhon Si Thammarat et Phatthalung, a déclaré que la victime fréquentait l'école depuis Mathayom 1 (5e), alors il se demande pourquoi la direction de l'école pouvait ignorer les antécédents de la victime et ne l'a pas aidée.

"Vos actions ont entraîné la mort d'une enfant. Vous devez en assumer la responsabilité. Peu importe que les frais de scolarité s'élèvent à des centaines de milliers de bahts ou à des millions, il existe des budgets publics qui peuvent aider des enfants comme celle-ci », a déclaré Preechakorn en dénonçant les directions de l'école et de l'éducation.

D'autres internautes accusent les parents, qui auraient tous deux refusé de payer les frais de scolarité de la fille. Une conversation divulguée montre la mère disant à sa fille d'abandonner l'école parce que sa demande de prêt n'a pas été approuvée.

image.jpeg.187bb47c0e3af44f3801dbb229bf8269.jpeg.e8cece4368da50986f745d888f29b82c.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 28 juin 2022 07:18
Sponsors