Le Modérateur

Et si la Thaïlande accueillant une réunion de l'APEC participait au dénouement de la guerre lancée par la Russie en Ukraine ?

1 message dans ce sujet

L'invasion russe de l'Ukraine devait se terminer rapidement par une victoire de Moscou. Mais les approvisionnements en armes de l'ouest et la résistance acharnée des Ukrainiens voient le conflit s'éterniser. Les Ukrainiens se défendent et ont en fait repoussé les Russes sur plusieurs fronts. Mais Moscou ne cède pas, peut-être parce qu'il n'existe aucune porte de sortie honorable, et affirme à sa population que cette lutte pour dénazifier l'Ukraine est un conflit de longue haleine. Une telle rhétorique indique un conflit sans issue. Les pourparlers directs entre l'Ukraine et Moscou n'ont pas abouti.

Les ouvertures des dirigeants de l'OTAN, dont le français Emmanuel Macron et le turc Recep Erdogan, n'ont pas non plus réussi à convaincre le président russe Vladimir Poutine de la nécessité d'un retrait ou de trouver une issue. La médiation des dirigeants israéliens, n'a pas non plus abouti à un résultat tangible.

Il est clair que tout accord de paix doit impliquer non seulement les deux parties en conflit, Ukraine et Russie, mais aussi l'UE et, plus important encore, les États-Unis. Les Américains, volontairement ou par les gaffes du président Joe Biden, ont mis de l'eau sur le feu, allant jusqu'à appeler à un changement de régime en Russie. Moscou a répondu en accusant Washington d'essayer de déclencher la Troisième Guerre mondiale et en parlant de sa dissuasion nucléaire. Les deux parties ont refusé de se rencontrer.

Et c'est là que la Thaïlande entre en jeu. En tant qu'hôte du sommet de l'APEC, qui se tiendra en novembre 2022, la Thaïlande a un rôle unique à jouer dans la diplomatie mondiale si elle choisit de se lancer dans cette voie. Bien entendu, cela obligerait le ministère des Affaires étrangères à modifier son attitude effacée et à être plus proactif en matière de diplomatie.

Mais l'APEC reste bien la seule opportunité où la Russie et les États-Unis enverront de hauts dirigeants à une conférence majeure depuis le début du conflit. Biden et Poutine seront invités, selon des sources au sein du MAE thaïlandais. Même si les deux dirigeants déclinent l'invitation, ils seront représentés à un haut niveau. Pour les Russes, c'est l'occasion de chercher un soutien alors qu'ils se retrouvent de plus en plus isolés. Pour les États-Unis, l'APEC est important pour contrer la Chine et demander davantage de sanctions contre les Russes. Les présidents américains se rendent régulièrement aux réunions de l'APEC qui se tiennent à Bangkok.

Avec tant d'enjeux, la médiation thaïlandaise dans la crise peut sembler farfelue, mais si les hommes et les femmes du MAE pouvaient rêver assez grand, c'est une opportunité de victoire diplomatique qui ne se présente pas très souvent.

image.jpeg.e84c6c708efe70601422441202b1f391.jpeg.ef25b5986cc4c27968c3a9c32c05771c.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 22:17
Sponsors