Le Modérateur

Dans exactement trois semaines : à sa binette pour cultiver de la marie-jeanne à la maison

1 message dans ce sujet

La Food and Drug Administration (FDA) a précisé jeudi que les gens seraient libres de cultiver de la marijuana et du chanvre après l'entrée en vigueur d'une directive du ministère de la Santé publique le 9 juin.

 

Le Dr Withit Saritdeechaikul, de la FDA, faisait référence à la directive du ministère de la Santé publique de retirer la ganja (marijuana) et le chanvre de la liste des stupéfiants de catégorie 5.

Cela dit, une fois que la directive entrera en vigueur, aucune partie de la ganja et du chanvre, à l'exception de la substance extraite contenant plus de 2 % de THC (tétrahydrocannabinol), ne sera considérée comme un stupéfiant. En creux, le THC (le produit qui "défonce") restera formellement interdit. On ne sait pas comment les autorités pourront s'assurer que les plans sont incapables de produire du THC.

Les gens (étrangers aussi ?) peuvent cultiver du chanvre et de la ganja sans avoir à demander la permission. Ils sont uniquement tenus d'informer la FDA du nombre de plantes de ganja ou de chanvre qu'ils cultivent via une application appelée "Pluke Gan" ou "culture de ganja", a ajouté Withit.

Les mêmes règles seront appliquées à ceux qui souhaitent cultiver du chanvre et de la marijuana à des fins commerciales, a déclaré Withit.

Mais le chef adjoint de la FDA a déclaré que les personnes souhaitant importer des graines ou d'autres parties de chanvre et de ganja devront demander une autorisation conformément à la loi sur les végétaux BE 2518 (1975).

Il a noté que l'importation de produits alimentaires à base de chanvre et de marijuana devra se baser sur la loi sur le transport aérien et les colis internationaux.

Il a ajouté que la FDA rédige toujours sa réglementation précise. Celle-ci visera à promouvoir les producteurs et fabricants locaux d'herbes, a déclaré Withit, ajoutant que la FDA devrait réviser sept réglementations sur la question. Attention, la brigade des Stups' plutôt opposée à ces projets pourraient mettre des bâtons dans les roues du ministère de la santé et de la FDA en interprétant différemment la loi.image.jpeg.273b270b701d51dcce36c3579930faa9.jpeg.e1e47bb05cda0d36f0eb1ec9f53f6780.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 28 juin 2022 13:58
Sponsors