Le Modérateur

Chadchart largement élu gouverneur de Bangkok. Déroute des sortants nommés par l'armée

1 message dans ce sujet

La commission électorale thaïlandaise estime que plus de 3,08 millions de personnes, soit 70% de tous les électeurs éligibles à Bangkok, ont voté ce dimanche lors des élections locales (gouverneur et conseillers municipaux), contre 3,25 millions lors des élections générales de 2019.

Le dépouillement se poursuit mais si la tendance actuelle se confirme, on assiste à un raz-de-marée pour Chadchart Sittipunt qui obtiendrait plus de 50 % des voix devant Wiroj Lakkhanaadisorn (Move forward) et le candidat démocrate Suchatvee Suwansawat à égalité avec 9 - 10 %. L'actuel vice-gouverneur Sakoltee Phattiyakul est 4e avec 8 - 9 % des voix. Le gouverneur sortant Aswin Kwanmuang arrive à une humiliante 5e place et 7 - 8 % des voix.

La question est de savoir si ces élections peuvent constituer un test grandeur nature pour les élections générales à venir (à échéance en 2023 ou anticipée cette année). 

Les candidats qui se présentent en indépendants ne le sont pas vraiment. Ainsi Chadchart qui sera sans doute le prochain gouverneur de Bangkok était ministre des transports de la première ministre Yingluck Shinawatra lorsque l'armée et le général Chan-o-cha ont fomenté le coup d'état qui a renversé le gouvernement (dont Chadchart) le 22 mai 2014.

Il est d'ailleurs intéressant de noter que la victoire de Chadchart, en fait le candidat non-officiel du Pheu Thai (opposition), survient le jour anniversaire du coup d'état de Prayut, un putsch pour lequel il n'a pas été condamné ni même jugé.

Wiroj est clairement dans l'opposition. Son résultat est quelque peu décevant car le Move Forward qui est supposé être le parti des jeunes urbain éduqués avait fait mieux en 2019 lors des élections générales.

Suchatvee permet aux Démocrates de renaître. Bangkok a toujours été leur chasse gardée mais ils ont plongé en 2019 comme un le PS ou LR en France et se retrouver avec 10 % même si c'est loin de la victoire signifie que le PD n'est pas mort. Les démocrates sont officiellement opposés aux coups d'état militaires mais les soutiennent dans la pratique.

Sakoltee et Aswin, vice gouverneur et gouverneur sortants sont très liés à la junte militaire qui les avaient nommés sans élections. A eux deux, ils obtiennent 16 %. Désaveu de leur travail jugé médiocre par les Bangkokiens ou colère contre Prayut ?

Pheu Thai et Move Forward obtiendraient à eux deux 60 %. On ne peut pas projeter ces résultats sur l'ensemble du pays où il existe moult baronnies et où les "seigneurs locaux" peuvent changer de parti suivant divers critères qui leur appartiennent. Dans certaines provinces, les Thaïlandais votent pour la famille influente de la région, peu importe son parti politique, c'est ainsi que le Bumjaithai d'Anutin, bien implanté en région est devenu le 3e parti en Thaïlande.

60 % des voix pour l'opposition risque d'être insuffisant au niveau national tant le Bumjaithai et les petits partis sont importants au moment de créer des coalitions. Actuellement avec l'armée qui tient le manche.

611946634_Screenshot(239).thumb.png.3850fa5f7ee21cd1acc1feafa21399e0.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 21:59
Sponsors