Le Modérateur

La loi sur la qualité de l'air en Thaïlande sera plus stricte en juin 2023

1 message dans ce sujet

Le Conseil national de l'environnement a approuvé la proposition du Département de contrôle de la pollution de renforcer la norme de sécurité de la qualité de l'air en réduisant la quantité de poussière PM2,5 dans l'atmosphère d'une moyenne de 50 microgrammes par mètre cube (μg/m3) à 37,5 μg/m3 sur une de période de 24 heures. La nouvelle norme entrera en vigueur le 1er juin de l'année prochaine.

 

Le directeur du département de lutte contre la pollution, Attapol Charoenchansa, a déclaré mardi que la norme de 50 μg/m3 est utilisée depuis plus de dix ans et qu'il est temps de devenir plus strict avec les contrôles des émissions, pour améliorer la qualité de l'air et l'environnement en Thaïlande dans un souci de santé publique.

La quantité moyenne sûre de PM2,5 sur une période d'un an sera réduite de 25 μg/m3 à 15 μg/m3, ce qui devrait entrer en vigueur dans les 2 à 3 prochains mois lorsque la loi sera publiée dans la Gazette royale. Ne pas confondre les deux mesures, l'une concerne une période de 24 heures, l'autre une période d'un an. Les pics de pollution sont visés par les mesures "par 24 heures".

Attapol a déclaré que la nouvelle norme mettra la Thaïlande à égalité avec les normes utilisées aux États-Unis, dans l'UE, au Japon, en Corée du Sud, à Singapour et en Malaisie, ce qui mérite d'être vérifié. L'OMS préconise 5 μg/m3 valeur moyenne annuelle max et 15 μg/m3 valeur moyenne sur 24 heures max.

Il a insisté sur le fait que la nouvelle norme n'était pas établie par le ministère seul, mais avec l'approbation de la société civile consultée via des audiences publiques. Afin d'atteindre l'objectif dans les 12 mois, il a déclaré que toutes les agences concernées doivent commencer à travailler dès maintenant pour réduire les émissions.

Les émissions des véhicules, des usines, la combustion des déchets agricoles à ciel ouvert et les feux de forêt pendant la saison sèche ont contribué au rejet de poussières PM2,5 et PM10 dans l'atmosphère.

Attapol ne dit pas c qu'il adviendra si la norme n'est pas respectée.

image.jpeg.8a79435e181337219a18cab886f9adf4.jpeg.f610d40bef1ab85052dc0ddd3dd8dcb3.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 05 décembre 2022 17:56
Sponsors