Le Modérateur

Subvention aux associations locales et CFE, les conseillers consulaires ADFE ne lâchent rien

1 message dans ce sujet

LETTRE DE VOS CONSEILLERS

DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER

Jeudi 26 mai 2022 - Edition Thaïlande

SOMMAIRE

1/ Colloque : "Importance de l'art dans l'éducation" par Nat Association et Français Du Monde - adfe Thaïlande

2/ Subventions à nos associations locales par le dispositif « STAFE » - Réponse du Ministère

3/ Les bombes climatiques : une grave menace pour la vie !

4/ Résultats de l’enquête mondiale de FDM

5/ CFE : échange avec Isabelle FREJ, nouvelle présidente du Conseil d’Administration


1/ Colloque "Importance de l'art dans l'éducation" par Nat Association et Français du Monde Thaïlande

Chargée du pôle Éducation et Culture au sein de Français du Monde Thaïlande, Elisabeth Zana, Fondatrice de NAT Association et de Natacha School nous avait proposé l’organisation d’un colloque sur l’« Importance de l’art dans l’éducation », colloque sur lequel elle avait commencé à travailler avant la pandémie, entre Bangkok et Paris conjointement avec des artistes internationaux, des autorités de l’Éducation nationale et l’UNESCO.

Nous sommes heureux de vous annoncer que ce colloque sera l’un des événements phares de Français du Monde Thaïlande dans les mois à venir.

En effet, spécialement en Thaïlande, l’art est présent dans l’éducation dès le plus jeune âge et ce colloque s’adressera en priorité aux jeunes générations, francophones et thaïes. Devant être accessible à toutes et tous il cherchera à dépasser les conceptions « traditionnelles » de l’art et de l’éducation afin de s’inscrire dans l’air du temps. Ce colloque sera justement un espace participatif où pourront s’exprimer plusieurs visions de l’art dans l’éducation. Il s’agit de Rencontres Franco-Thaïes avec une place laissée aux « nouveaux arts » destinés à attirer le jeune public, à savoir les « arts numériques » (jeux-vidéos, dessins animés, mangas …).

Véritable pont entre nos deux cultures, l’évènement se composera de plusieurs activités sur lesquelles nous reviendrons au fur et à mesure de l’avancée du projet. Des ateliers se déclineront autour du thème central du colloque ; ils ne s’adresseront pas forcément au même public. Le colloque proprement dit sera une activité plus intellectuelle concernant plus les professionnels de l’éducation et de l’art, ainsi que toutes les personnes intéressées par la réflexion autour de ces deux thématiques. Les ateliers seront des activités manuelles et créatives, véritables rencontres entre les jeunes générations et les personnes attirées par la création, entre les deux communautés également.

Un double objectif se dégage qui correspond aux souhaits de Français du Monde : promouvoir la culture française auprès de la communauté thaïe (colloque) et promouvoir la culture thaïe auprès de la communauté française (ateliers). L’objectif de ce colloque est avant tout un échange culturel.

L’association Français du Monde – ADFE Thaïlande est heureuse d’organiser ce colloque qui devrait être le premier d’une grande lignée ; nous souhaitons que l’événement soit pérenne et se renouvelle chaque année, avec des sujets centraux diversifiés toujours autour de l’Art et de l’Éducation. Le message central de ce colloque est que l’art peut, à travers l’éducation, aider à changer le monde.

Plus que jamais d’actualité dans notre planète en proie à de tels soubresauts, il nous semble opportun que cet événement avec des intervenants français et thaïs, ait lieu pour mettre en lumière des actions positives aussi bien dans les écoles et universités françaises présentes en Thaïlande que dans les écoles et universités thaïlandaises.

Nous reviendrons régulièrement dans notre Lettre sur l’avancée du projet et serons à même de vous annoncer le lieu et la date d’ici quelques semaines.

Nous restons à votre écoute pour toutes remarques et suggestions à propos de ce colloque.

Art et Education

2/ Subventions à nos associations locales par le dispositif « STAFE » - Réponse du Ministère

Dans notre dernière Lettre du 27 avril dernier nous avions évoqué les dysfonctionnements et la perte notable de confiance des élus de terrain et des associations dans le système mis en place pour soutenir le tissu associatif des Français à l'étranger (STAFE).

Notre sénateur des Français de l’étranger M. Yan Chantrel a interrogé M. le ministre de l'Europe et des Affaires étrangères sur la baisse sensible des aides aux projets d'associations locales de Français de l'étranger de nature éducative, caritative, culturelle ou socio-économique, contribuant au rayonnement de la France à l'étranger.

Dès le départ, le budget dédié à cette aide a été sous-doté, puisque l'enveloppe qui lui a été affectée s'élevait à 2 millions d'euros par an, au lieu des 3,34 millions d'euros affectés à la réserve parlementaire. Depuis 4 ans, on constate de surcroît une sous-utilisation chronique de cette enveloppe pour arriver finalement à la somme d'1,3 million d'euros pour l'exercice 2022 alors que les demandes initiales s'élevaient à 1,9 million d'euros.

Notre sénateur interrogeait donc le Ministre sur les actions qu’il compte entreprendre pour promouvoir le STAFE et veiller à ce que son enveloppe soit entièrement utilisée chaque année. Il lui demanda aussi pourquoi les critères suivis par la commission nationale consultative et les motivations des décisions de l'administration dans les choix des dossiers acceptés ou rejetés ne sont pas publiés de façon transparente. Enfin, Monsieur Yan Chantrel interrogea le Ministre sur les mesures envisagées par son ministère afin de remettre les élus de terrain, notamment les conseillers des Français de l'étranger, au cœur du processus décisionnel dont ils se sentent de plus en plus écartés au profit de l'administration.

Nous publions donc un extrait de la réponse du Ministre alors en charge de ce ministère.

Réponse du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères publiée dans le Journal Officiel du Sénat 19/05/2022 :

« L'efficacité du dispositif ne saurait aller sans sa transparence. Si les conditions d'éligibilité, les résultats et le compte-rendu des réunions de la commission consultative sont publiés à l'issue de chaque campagne sur le site internet de l'AFE et celui du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et les résultats au niveau local publiés sur les sites internet des postes diplomatiques et consulaires concernés, à compter de la campagne 2022, les associations seront informées des motifs de rejet ou d'attribution d'un montant inférieur à celui demandé… »

Par ailleurs, afin de renforcer le soutien au tissu associatif, en lien avec les acteurs du dispositif que sont les élus des Français de l'étranger, le ministre a promis que les élus, les représentants des associations nationales et la Direction des Français à l'étranger et de l'administration consulaire constitueraient un groupe de travail afin d'adapter les critères du STAFE à l'évolution de l'activité associative pour en favoriser le développement.

Les élus de l'AFE siégeant au sein de la commission consultative devraient formuler prochainement leurs propositions en ce sens.

Nous suivrons donc avec intérêt, attention et vigilance les travaux de cette commission annoncée. Représentants ou membres d’association de Français de l’étranger en Thaïlande n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions. Nous ne manquerons pas de transmettre vos contributions à nos élus de l’Assemblée des Français de l’étranger.

AFE

3/ Les bombes climatiques : une grave menace pour la vie !

Selon des travaux publiés le 12 mai dans la revue ENERY POLICY et rapportés dans le journal LE MONDE le 15 mai, le monde compterait « 425 bombes climatiques » existantes ou en projet.

Tous ces grands projets de combustibles en cours ou prévus peuvent à eux seuls compromettre l’objectif de 1,5° C. « L’industrie des énergies fossiles, soutenue par de nombreux acteurs financiers, est engagée dans un jeu de dupes qui nie la science » constate la directrice de l’ONG Reclaim Finance.

L’urgence climatique, nous la constatons tous les jours avec des épisodes caniculaires exceptionnels dans leur intensité et durée, des inondations dantesques, des feux de forêts ravageurs (exemple : 18% de la forêt australienne a brûlé dans la seule saison 2019-2020) ou l’actualité de millions d’indiens ravitaillés en eau par trains entiers.

Nous devons appeler comme l’Agence internationale de l’énergie à l’arrêt immédiat des investissements dans de nouvelles installations pétrolières et gazières pour conserver une chance de limiter le réchauffement climatique aux objectifs des accords mondiaux.

Il faut impulser un véritable engagement d’abord au niveau français et européen pour une planification écologique d’envergure en s’appuyant sur la participation citoyenne. Inscrivons dans notre constitution un statut juridique pour la nature, mettons en place de nouveaux indicateurs pour mettre l’économie au service du progrès humain, obligeons les entreprises importantes à mettre en place une comptabilité carbone pour leurs émissions directes ou indirectes. Investissons massivement dans les énergies renouvelables, les transports publics et dans un plan ambitieux d’isolation de logements. A l’étranger renforçons les économies d’énergie et développons l’usage des énergies propres dans nos bâtiments (Ambassades, écoles, lycées, Alliances Françaises …).

Pour sortir des énergies fossiles nous devons condamner vigoureusement tout financement des énergies carbonées en France, en Europe ou partout dans le monde.

Ecologie

4/ Résultats de l’enquête mondiale de FDM

Français du Monde - ADFE, notre association reconnue d’utilité publique, a organisé la deuxième édition du Baromètre sur les besoins et les attentes des Français de l’étranger. Retraite, pandémie mondiale, éducation ou encore emploi ...

Baromètre sur les besoins et les attentes des Français de l'étranger

Voici les principaux enseignements de ce questionnaire pour nos compatriotes résidant dans notre circonscription :

Les résidents en Thaïlande représentent 17 % des réponses, 24 % de ces expatriés disposent d’une autre nationalité. 96,4% sont inscrits au registre mondial des Français établis hors de France.

Les répondants se définissent comme Français de l’étranger principalement par leur culture (68,6%), leur nationalité (58,8%) et leur langue (56,7%).

32% d’entre eux sont membres d’au moins une association locale dans leur pays de résidence.

6,43% des répondants de la onzième circonscription envisagent un retour en France en 2022 afin d’y installer leur résidence principale soit plus que la moyenne de la totalité des répondants.

79,53% d’entre eux ne prévoient pas de retour et 14,04% déclarent ne pas savoir. Les répondants souhaitant rentrer en France le font principalement pour des motifs familiaux.

Les principales préoccupations ressenties par les Français de la onzième circonscription sont :

La retraite (pour 38% d’entre eux)
L’accès à une assurance maladie (pour 34% d’entre eux)
L’éducation de leurs enfants (pour 32% d’entre eux)
La situation internationale (pour 29% d’entre eux)

Les trois premières préoccupations ressenties en 2022 étaient déjà présentes lors du baromètre de 2019. En revanche, la situation internationale est une nouvelle préoccupation

L’éducation

Dans cette partie du baromètre, portant sur l’éducation, seuls les répondants ayant des enfants ont pu répondre. Cela représentait 914 répondants.

On constate ici que les Français appartenant à la 11ème circonscription attachent une importance particulière aux faits suivants :

Avoir un accès facilité à l’université en France (4,45/5)
Scolariser ses enfants dans une filière bilingue à l’étranger (4,45)
Bénéficier de cours de français pour ses enfants dans son pays d’accueil (3,64)

On remarque que les répondants attachent plus d’importance aux critères proposés en 2022 que lors du baromètre de 2019. Par exemple, scolariser ses enfants dans le réseau d’enseignement français à l’étranger avait une importance moyenne de 3,53 /5 en 2019 contre 4,06/5 en 2022.

Les actions menées en direction des Français de l’étranger

Les Français de l’étranger appartenant à la onzième circonscription affirment qu’ils connaissent peu les actions menées en direction des Français de l’étranger, particulièrement celles des sénateurs (1,97) mais un peu mieux pour celles de leurs conseillers des Français de l’étranger (2,84/5).

L’emploi

Sur le thème de l’emploi, on constate ici que les Français appartenant à la onzième circonscription attachent une importance particulière aux faits suivants :

Travailler à l’étranger tout en continuant à cotiser pour la retraite en France
Bénéficier d’une formation professionnelle dans son pays d’accueil
Bénéficier d’une aide à la création d’entreprise par les structures françaises

L’importance de ces critères a aussi augmenté depuis 2019.
Par exemple, l’importance moyenne de bénéficier d’une aide à la création d’entreprise par les structures françaises était de 3,22/5 en 2019 contre 4,02/5 en 2022.

Les prises de contact

Les répondants accordent une très forte importance à ces trois propositions :

Pouvoir contacter facilement par mail ou téléphone une administration en France
Recevoir un soutien en ligne du consulat pour ses démarches courantes
Pouvoir contacter son consulat en cas de problème et être informé des évènements importants

L’importance de ces critères en 2022 est proche des résultats de 2019 mais a augmenté. 91 % des répondants ont indiqué être informés des possibilités de vote à l’étranger pour les élections présidentielles et législatives prévues en 2022.

La COVID-19

La majorité des répondants (67,32%) estiment qu’ils ont été suffisamment informés des mesures sanitaires prises en cas d’un retour en France.

70% des répondants ont bénéficié d’une campagne de vaccination par les autorités locales et 18% par les autorités françaises
53% des répondants disent ne pas avoir subi de conséquences économiques avec la COVID 19 et 43% en ont subi

L’impossibilité de rentrer en France, le changement de mode de vie, la crise économique et la fermeture des écoles ont affecté les répondants.

5/ CFE : Echange avec Isabelle FREJ, nouvelle présidente du Conseil d’Administration

En présence de Pierre-Yves Dupuis, nouvel administrateur basé à Hong Kong, cette rencontre pilotée par Florian Bohême (président de la commission des Affaires Sociales de l’Assemblée des Français de l’étranger) et à notre initiative (Claude Bauchet et Kai Thatsanavanh) a permis tout d’abord d'aborder plus spécifiquement la question de la prise en charge des soins à 100% en Thaïlande, via l'opérateur VYV.

Une expérimentation est en cours, nous la suivons attentivement et nous avons demandé avec insistance à ce que les usagers, élus et associations soient intégrés aux différents processus de concertation à mettre rapidement en place notamment pour obtenir des retours d'expériences.

De nombreux autres sujets sont d'actualité à la Caisse des Français de l'Etranger. Nous citerons en particulier deux autres priorités sur lesquelles nous souhaitons nous mobiliser dans les prochaines semaines :

La prise en charge réelle des frais de santé à 100 % des ALD (Affection de Longue Durée). Sur ce sujet, nous signalons que le Gouvernement n'a pas pris la peine de répondre (depuis septembre 2021) à une question très précise d'une parlementaire sur les conditions de prise en charge des ALD. Un droit de suite doit se faire dès la nomination d'un nouveau Gouvernement.
La question de la reconnaissance des difficultés de vie du grand âge, notamment sur le volet des soins à domicile dont la prise en charge pour les Français de l'étranger n’a jamais été réellement prise en compte.

Les sujets liés à notre assurance santé ne manquent pas et nous ne doutons pas que cette nouvelle équipe élue au Conseil d’administration de la Caisse des Français de l'Etranger sera à l'écoute des problèmes de nos compatriotes.

Nous l’aiderons à prendre les bonnes décisions pour améliorer le service à ses adhérents. Notre nouvelle présidente nous a par exemple assuré que la relation avec les assurés est la priorité de son mandat. Elle reconnait, en effet, que tant au niveau des réclamations, de la qualité des relations avec les adhérents mais aussi du traitement des remboursements, des efforts doivent être faits pour remettre l’assuré au cœur du dispositif.

Un prochain Conseil d’Administration de la CFE doit se réunir en juin prochain. Nous reviendrons donc sur ces questions à l’issue de ce conseil dans une prochaine Lettre de vos conseillers des Français de l’étranger.

CFE FDM
FDM logo 2020

TOUJOURS À VOTRE ÉCOUTE

A toute fin utile nous rappelons que notre Lettre vous est adressée par usage de la LEC (Liste Electorale Consulaire) en respect du code électorale (L330-4). Pour tout complément d’information sur les conditions de communication de la LEC vous pouvez suivre le lien ci-dessous :

Communication-des-Listes-electorales-consulaires

Et si vous souhaitez nous poser une question, présenter un problème, une suggestion… n’hésitez pas à nous écrire ou à nous téléphoner !

CLAUDE BAUCHET
Email : [email protected]
Tel : +66 81 844 7747
WhatsApp et Signal disponibles

THATSANAVANH BANCHONG
Email : [email protected]
Tel : +66 87 706 5030
WhatsApp disponible

FRANCAIS DU MONDE THAÏLANDE C'EST AUSSI :

Un site internet : Français du Monde Thaïlande

Une page Facebook: web.facebook.com/FDMThailande/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



BANGKOK 11 août 2022 03:28
Sponsors