Le Modérateur

Sous-marin chinois sans moteur, ça suffit comme ça ! La marine thaïlandaise hausse le ton vis à vis du fournisseur

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

Un constructeur de SOUS-MARINS CHINOIS se voit accorder un délai de 60 jours pour confirmer officiellement si un moteur de fabrication allemande sera installé ou non à bord du sous-marin S26T de classe Yuan actuellement construit pour la marine thaïlandaise et pour donner une date de livraison exacte, a déclaré porte-parole de la marine Vice-Amiral Pokkhrong Monthatpalin le 10 juin.

Cette exigence de la marine pour que China Shipbuilding International respecte les spécifications convenues précédemment fait suite aux discussions de jeudi entre le chef d'état-major de la marine Amiral Thalerngsak Sirisawat et le vice-président de la société chinoise Liu Song .

Lors des pourparlers au quartier général de la marine, le constructeur chinois a suggéré que la marine accepte le moteur chinois CHD620 pour remplacer le MTU396 de fabrication allemande qui, selon la société, ne sera pas disponible, a déclaré le vice-amiral Pokkhrong.

Mais le chef d'état-major de la marine a refusé le moteur alternatif chinois qui n'a encore jamais été utilisé par aucune marine mondiale et a rappelé que seul le moteur allemand serait acceptable. Il a donné 60 jours à la firme chinoise pour faire une déclaration officielle clarifiant complètement la situation.

China Shipbuilding International a déjà reporté la livraison de son sous-marin à la marine de 2023 à 2024.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a fait remarquer plus tôt que l'accord sino-thaïlandais concernant les sous-marins pourrait être annulé si le moteur allemand spécifié n'était pas installé à bord pour quelque raison que ce soit. L'indisponibilité du moteur MTU396 de fabrication allemande fait suite à un embargo international sur les exportations d'armes et d'équipements d'Allemagne et d'autres États de l'Union européenne vers la Chine.

La marine a déjà versé sept milliards de bahts d'acompte sur 12,4 milliards pour le sous-marin S26T , le premier que la Thaïlande achète depuis plus de six décennies.

La Chine a précédemment proposé de fournir à la marine thaïlandaise deux sous-marins d'occasion de type 039 à la place du sous-marin S26T de classe Yuan, tandis que le chef de la marine, l'amiral Somprasong Nilsamai, a reporté sine die l'achat prévu de deux autres sous-marins du même type pour 22,5 milliards de baht en raison des contraintes budgétaires et de la situation Covid.

Cette soudaine fermeté de la Thaïlande vis à vis de la Chine survient alors que le royaume renoue des relations cordiales avec les États-Unis considérés comme moins arrogants que les Chinois ces trois dernières années. Construction de la ligne TGV qui n'avance pas, exportations thaïlandaises bloquées à la frontière chinoise, vaccins inopérants, autant de frictions entre le royaume et l'empire du milieu. D'autant que la manne des touristes chinois n'est pas annoncée de sitôt.

image.jpeg.8205aeb77919b10d402056896e399bab.jpeg.5ccbbc9d70716815d4fb68a51371dde1.jpeg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 27 janvier 2023 05:58
Sponsors