Le Modérateur

Ladyboy assassinée à Surin : le suspect lituanien met en cause la maman

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

 

Rebondissement dans l'affaire du meurtre du transgenre de 31 ans Theerapong Lamleua retrouvé mort plus tôt dans la semaine dans un débarras d'une maison de Prasat à Surin, dans le nord-est de la Thaïlande.

Le suspect dans l'affaire - désormais lituanien et non plus russe - a blâmé la mère qui, selon lui, avait l'habitude de voler son fils. Il a nié toute implication et a déclaré qu'il attendait que Theerapong vienne à Pattaya. Le chien de la victime a été retrouvé en la possession d'un abbé après avoir apparemment été abandonné dans un parc.

Thai Rath a rapporté que la presse avait été autorisée à accéder à Marius K., 31 ans, hier après-midi après son premier interrogatoire après arrestation à Pattaya. Il continue de nier toute implication après avoir été interrogé sérieusement par la police de Prasat.

S'exprimant par l'intermédiaire d'un interprète, il a déclaré que le chien avait été laissé dans une cage à la maison et que JJ (le surnom de Theerapong) lui avait dit d'aller attendre à Pattaya. JJ suivrait plus tard car il devait voir quelqu'un. Marius voulait quitter le pays mais il restait car JJ le lui avait demandé. 

Il dit avoir pris un téléphone appartenant à la victime pour le réparer car il en avait deux. Il ne se souvient pas quand il a retiré de l'argent à l'ATM. ( Thai Rath est trop flou sur ce sujet mais on suppose que Marcus a retiré de l'argent d'un compte, peut-être celui de JJ, grâce au QR code et au téléphone).

Marcus ne se souvient plus quel jour il est revenu à Pattaya. En ce qui concerne les taches de sang sur la jambe, elles ont été causées par ses égratignures et le sang sur ses vêtements vient d'un saignement de nez, a-t-il affirmé. 

Les journalistes lui ont demandé qui a tué JJ. Le suspect dit qu'il s'agit probablement de la mère et d'une personne âgée dont il ne connaît pas le nom. Il a affirmé que la mère aimait vendre les affaires de son fils et lui emprunter de l'argent. Les vols étaient fréquents dans la maison et le père s'était déjà fâché.

Il a nié qu'il y ait eu une dispute dans un restaurant (cependant un clip de la dispute existerait) réitérant qu'il attendait JJ et qu'il l'aimait et qu'il était très triste de sa mort.

Il a ajouté en larmes que sa propre mère était très malade et que son frère aîné était au courant des problèmes auxquels il était confronté en Thaïlande mais n'était pas sûr de venir.

La police aura les résultats des analyses d'ADN et d'autres preuves très bientôt.

Pendant ce temps, les journalistes ont trouvé le chien de la victime "Emma", une femelle de 5 ans en la possession de l'abbé de Wat Sikhowaram, un moine appelé Kittitheeraporn.

Il a déclaré qu'un citoyen l'avait trouvé dans un parc local et avait demandé sur Facebook au propriétaire de se manifester. Le moine a décidé de s'en occuper en attendant.  Il l'a nommé "Chat" parce qu'il aime jouer avec les chats et qu'il est adorable et joueur et le suit partout. Le propriétaire ne s'est jamais présenté, puis Kittitheeraporn a découvert le meurtre. Il a dit que la mère de Theeraporn était venue le voir car son fils avait disparu et lui avait demandé d'effectuer une cérémonie. Peu de temps après, elle a découvert qu'il était mort et lui a demandé d'organiser plutôt des funérailles.

Il pense que l'esprit de la victime a conduit la mère jusqu'à lui puis jusqu'à la découverte ultérieure du corps. Il suppose que le « farang » avait d'abord pris le chien avant de l'abandonner dans le parc.

752307.thumb.jpg.f44c3cc0ea7b09c62bed1595333a3216.jpg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 30 septembre 2022 01:16
Sponsors