Le Modérateur

Le président du sénat, nommé par la junte, justifie le népotisme

1 message dans ce sujet

tribune rédigée par des journalistes reconnus du THAI INQUIRER Erich Parpart et Cod Satrusayang, édulcorée pour les âmes sensibles.

"[Le népotisme] n'est pas mauvais parce qu'il n'est pas contraire à la loi."

Ce n'est pas une réplique d'un film mafieux, mais une déclaration véritable du président du Sénat Pornpetch Wichitcholchai - à voix haute et même aux journalistes.

Ce qui est encore pire, c'est que les journalistes réunis au Sénat lundi ont donné à Pornpetch une chance de revenir sur sa déclaration mais il n'a pas saisi l'occasion. Les journalistes ont reconnu que le népotisme n'était pas techniquement illégal, mais ont demandé (pour confirmation) à Pronpetch s'il en est pas moins moralement répréhensible ?

Pornpetch n'a pas déçu. Il a dit que le népotisme, au gouvernement, n'est pas moralement répréhensible.

Il a justifié sa réponse et a déclaré que la pratique consistant à embaucher des membres de la famille pour être assistants ou conseillers des sénateurs est la façon dont les choses ont toujours été faites. Ce n'est pas la famille française Fillon qui le contredira.

Pornpetch est l'une des "bonnes personnes" nommées au sénat par le Premier ministre Prayut Chan-ocha et son âme soeur Prawit Wongsuwan. Pornpetch est autorisé à voter pour déterminer qui deviendra le prochain Premier ministre de Thaïlande.

Le plus effrayant, c'est qu'il n'est pas seul. Un rapport Internet Dialogue on Law Reform (iLaw) publié dimanche a révélé qu'au moins 46 des 250 sénateurs nommés par une junte militaire ayant fomenté un coup d'état (toujours en liberté) ont embauché un membre de leur famille ou un membre de la famille d'un autre sénateur comme assistant personnel.

52153334603_39bfce07d5_c.jpg?resize=648%

Un conseiller reçoit un salaire mensuel de 24 000 bahts tandis qu'un assistant personnel reçoit 15 000 bahts par mois.

Tout cela vient de l'argent public.

Cela s'ajoute au paiement mensuel de 113 560 thb par mois que chaque sénateur reçoit. Le plus important, c'est qu'ils sont autorisés à embaucher 8 conseillers et/ou assistants.

Au total, au moins 2,23 milliards de bahts d'argent public ont été dépensés pour ces sénateurs nommés par la junte et les membres de leur famille ou amis entre mai 2019 et mai 2022, selon l'étude iLaw.

Il n'y a rien d'étonnant au népotisme. Parce que lorsque vous construisez votre système «démocratique» sur les personnes nommées, sur les faveurs et sur le lobbying en coulisses, cette pratique fait partie du forfait.

Qui a besoin de responsabilité, de talent ou de droiture morale lorsque votre seul travail au Sénat est d'obéir aux généraux qui vous ont nommé ?

Ce n'est pas comme si les conseillers faisaient réellement quelque chose d'utile. Aucun homme de talent ne dit jamais "je vais faire carrière en conseillant mon père, un sénateur nommé (par une junte)".

Les deux éditorialistes terminent en affirmant que le système est construit sur une forme de corruption renforcée par l'ambiguïté morale. Comme Fillon (et d'autres) en France, ces personnes qui pratiquent le népotisme se considèrent comme de "bonnes personnes" n'hésitant pas  à faire la morale aux autres, et à se croire supérieures en tous points à la populace.

Bien sûr, la référence à la France doit être lue à l'aune du procès Fillon alors qu'il n'y aura pas de procès Pornpetch.

https://www.thaienquirer.com/41056/the-president-of-the-senate-just-said-nepotism-is-not-morally-wrong-were-not-kidding/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 07 août 2022 22:44
Sponsors