Le Modérateur

Les ONG fâchées que le gouvernement thaïlandais achète au Laos de l'électricité chère et détruisant l'environnement

1 message dans ce sujet

Un réseau de groupes de la société civile, de huit provinces de Thaïlande traversées par le Mékong, a soumis une pétition au Premier ministre Prayut Chan-o-cha exprimant son inquiétude quant à la signature d'un accord d'achat d'électricité (PPA) du barrage de Luang Prabang en RDP lao, entre l'Electricité Generating Authority of Thailand (EGAT) et un consortium de constructeurs de barrages privés.

Le barrage de Luang Prabang est développé par CK Power, en joint-venture avec PT Company Limited (donc la Thaïlande), CH. Karnchang Plc et Petro Vietnam Power Corporation. Le barrage est situé sur le Mékong à Luang Prabang et aura la capacité de produire 1 460 mégawatts d'électricité, dont 1 400 mégawatts seront vendus à EGAT. C'est donc une sorte de barrage entièrement dédié à la Thaïlande.

5C18261F-9D62-4A2D-BECF-BA10ACA7FF34-600

La centrale hydroélectrique fluviale peut produire en moyenne 6 577 millions d'unités d'électricité par an et l'approvisionnement en électricité commencera le 1er janvier 2023. L'unité coûte 2,84 bahts contre 1,50 en Thaïlande.

Amnat Trichak, un représentant des huit groupes d'opposants, a affirmé hier que la signature du PPA n'avait reçu aucune contribution du public et que le projet de barrage n'avait pas d'évaluation d'impact sur le patrimoine, comme l'exige le Comité du patrimoine mondial, en effet, Luang Prabang est un site du patrimoine mondial.

Les groupes affirment également que la Thaïlande possède d'énormes réserves d'électricité et qu'EGAT n'a pas besoin d'acheter plus d'électricité, surtout à un prix bien supérieur au 1,50 baht actuel par unité. Pire, le contrat est de type "Take or Pay", ce qui signifie qu'EGAT doit payer même si l'électricité n'est pas utilisée.

ADE02954-93B8-4CBE-92A7-7D0F2105C7BE-600

Dans la pétition, les groupes affirment que les impacts des barrages chinois et laotiens sur l'écologie du Mékong et sur les moyens de subsistance des riverains n'ont pas été étudiés par le gouvernement.

Amnart a souligné que les fluctuations non naturelles et non saisonnières du niveau de la rivière ont entraîné une baisse substantielle des sédiments naturels riches en nutriments, faisant virer la rivière au bleu clair, en particulier après l'ouverture du barrage de Xayaburi au Laos

Witoon Permpongsacharoen, du Mekong Ecology Network (MEENet), a noté que le prix de l'électricité produite par le barrage de Luang Prabang sera beaucoup plus élevé que le prix moyen en Thaïlande. Il accuse le gouvernement thaïlandais de favoriser les constructeurs de barrages, tout en ignorant le sort des riverains et des consommateurs.

F8D6CC5D-2FC6-4184-9A8F-7C0B40E49116-600

Un autre barrage, Pak Lay, province de Xayaburi, est également en construction, par la société thaïlandaise Gulf Energy Development Plc, dans le cadre d'une joint-venture avec Sinohydro et l'autorité électrique du Laos. Le barrage aura la capacité de produire 770 mégawatts d'électricité et devrait entrer en service en janvier 2032.

La RDP lao a été surnommée « la batterie de l'Asie » pour son approvisionnement en hydroélectricité des pays voisins.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 07 août 2022 22:52
Sponsors