Le Modérateur

17 fillettes mortes brûlées Chiang Rai : pas de détecteurs de fumée et enquête au ralenti

1 message dans ce sujet

17 fillettes mortes brûlées Chiang Rai : pas de détecteurs de fumée et enquête au ralenti


14643314791464331696l.jpg
Deux survivantes de l'école Pitakkiet Witthaya

Teeranai Charuvastra
 

Cet internat dont s'occupe une organisation caritative ne possédait pas de détecteur de fumée a déclaré son directeur Rewat Wassana. Cinq jours après le drame, la police, comme désemparée, commence à interroger les témoins et n'exclut aucune piste même celle de l'incendie criminel.

Aucune cause n'a encore été décelée et malgré le fait qu'il n'y ait eu ni détecteur, ni alarme pour réveiller les petites, aucune charge n'a été retenu contre personne. La police veut enquêter davantage.

Les fillettes sont des enfants d'ethnies dont les familles vivent dans des conditions économiques déplorables. La fondation offre une éducation à des enfants qui sans elle n'en aurait quasiment pas.

La police ne confirme pas l'information donnée par Reuters qui fait état d'un cours circuit électrique.

 

1464331153_201605231129523-2006041017132

 

38 fillettes dormaient lorsque le feu a pris à 23:00 dimanche. L'une d'entre elle est décédée en sautant du 2ème étage.

Cinq ds filles ont été enterrées hier mais les corps des 12 autres ne sont pas encore identifiés par la police scientifique.

Quand on demande au directeur s'il y avait des détecteurs de fumée, il semble ne pas savoir ce que c'est. "Nous n'avons pas ça mais nous avons d'autres systèmes." sans préciser de quoi il s'agit ni parler de leur efficacité.
 

1464331279_fire.body.jpg

 

En Thaïlande, au moins trois textes de loi obligent les écoles et internats à posséder des détecteurs de fumée, des alarmes incendie et des sorties de secours.

Il a été établi que le nombre élevé de victimes est du au fait que personne n'a réveillé les fillettes.

Suchada Kong-asa qui s'en est sorti a déclaré qu'elle était en train d'utiliser les toilettes du rez-de-chaussée lorsqu'elle a pris conscience de l'incendie qui était déjà intense. "Il n'y a eu aucune alarme." dit elle, les mains brulées.

C'est une organisation chrétienne Panthakit Suksan Foundation qui s'occupe de cet orphelinat dont la présidente est la femme du directeur. L'école existe depuis 2008 et est reconnue officiellement comme école.

 

1464331385_fire.interior.jpg

 

 

Thanayin Thepraksa le chef de la police ce Chiang rRai dit que ses hommes travaillent d'arrache-pied et qu'il ne faut pas être si pressé : il y a de nombreux témoins à interroger. "La police scientifique n'a pas encore rendu son rapport. Ce sont de scientifiques, ils ne font pas simplement sauter des nouilles (sic!). Il ne s'agit pas de nouilles instantanées sur lesquelles on met de l'eau bouillante en disant que le boulot est fini (re sic et la métaphore.... hum hum hum).

 

Les incendies sont fréquents en Thaïlande et le triste record est toujours détenu par une usine de jouets : 200 morts en 15 minutes, le 10 mai 1993.

Chaque tragédie incite à créer des lois plus contraignantes.

http://www.thaivisa.com/forum/topic/920643-no-smoke-detectors-in-dorm-where-17-schoolgirls-died/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 10:27
Sponsors