Le Modérateur

Prise d'otage à Khon Kaen. Intervention de la SWAT et arrestation de "l'homme à la grenade"

1 message dans ce sujet

Thai Rath a raconté en vidéo https://www.thairath.co.th/video/news/topnews/hotclip/643691 une prise d'otage, qui a duré en tout trois heures, dans le centre-ville de Khon Kaen, nord-est de la Thaïlande.

Cela a commencé à 9 heures du matin lorsqu'une patrouille de police a enquêté sur un possible vol par un homme décrit comme un sans-abri qui se promenait avec une brouette pour ramasser des objets d'occasion, communauté Tepparak, zone de Tessaban à Khon Kaen. 

L'homme était en possession d'une arme à feu de fabrication locale qui lui a été prise.  Mais Il a alors sorti une grenade M61 et a réussi à s'enfuir. La police a été appelée lorsque l'homme est entré dans la maison d'un mécanicien motos et a pris son épouse en otage.  Au départ on a compris que l'homme voulait voir sa propre femme. Il est vite apparu qu'il n'en avait pas vraiment. Un robot a été envoyé avec une boisson fraîche. Le preneur d'otage a pris la boisson et confisqué le robot à quatre roues, ce n'est sans doute pas ce que la police avait prévu.

Prasop, 54 ans, le mari de l'otage a déclaré aux journalistes de Thai Rath présents que l'homme avait essayé de pénétrer dans plusieurs maisons avant de choisir la sienne.

Dtbezn3nNUxytg04anC51FhxsND3ZoZNRQAmkPCDP9omhq.jpg

Photo : Thai Rath

 

Au départ, il a pris en otage deux personnes plus jeunes en plus de sa femme, mais elles ont réussi à s'enfuir.

Le drame a pris fin vers midi lorsque, avec des agents de l'équipe SWAT en position, l'otage a reçu le signal de courir lorsque le preneur d'otage a été distrait. 

Il a reçu une balle dans l'épaule gauche et l'otage a réussi à s'enfuir indemne. Le tout au milieu de cris.

 

Dtbezn3nNUxytg04anC51FhxsND3ZoZNXMM28u8hZlaIad.jpg

Photo : Thai Rath, ici avec le robot et l'otage

 

On a retiré la grenade  de la main du preneur d'otage. L'homme était maintenant affalé sur la route avec juste un bras en mouvement. Une équipe de sauveteurs est alors intervenue pour l'emmener à l'hôpital en ambulance.

Le chef de la police régionale Pol Maj-gen Noppakao Somnat a déclaré qu'il n'avait pas encore de nom du preneur d'otages. Interrogé pour savoir si l'homme était en fait un (ex ?) garde forestier de l'armée, le chef est resté évasif.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 26 novembre 2022 20:14
Sponsors