Le Modérateur

15 morts à Sattahip. Le propriétaire protégé et 83 pubs fermés à Bangkok

1 message dans ce sujet

Le gouverneur de Bangkok, Chadchart Sittipunt, a déclaré qu'il avait ordonné des inspections des lieux de divertissement dans tous les quartiers de la capitale.

Quatre-vingt-trois des 400 sites de Bangkok inspectés ont été fermés après que les inspecteurs ont découvert des problèmes avec les sorties de secours. Chadchart, ingénieur de profession, a déclaré que les voies d'évacuation devraient être clairement signalées.

Le nombre de morts dans l'incendie qui a ravagé la discothèque de Sattahip est passé à 15 samedi.

Thanakit Meenoi, 36 ans, a succombé à ses blessures à l'hôpital de Rayong, a indiqué une source.

Sa sœur, Nittaya Meenoi, 30 ans, a déclaré que son frère était allé au pub Mountain B avec plus de 10 amis pour fêter son anniversaire. Il avait réservé une table devant la scène où jouait un groupe live, a-t-elle dit
 
 

Thanakit et ses amis se sont enfuis du pub lorsque l'incendie s'est déclaré, mais deux de ses amis, Surakarn Ruengrit, 35 ans, et Suthep Mongkolkaew, 33 ans, sont décédés tandis que les autres ont été grièvement blessés, a-t-elle déclaré. Le propriétaire du pub n'a pas contacté sa famille ce qui aurait été la moindre des choses, selon elle.

LE chanteur-claviériste principal du pub Mountain B où un brasier à 1h du matin hier (5 août) a tué 15 personnes et en a blessé 37 autres a révélé que l'entrée des coulisses était toujours verrouillée pour empêcher les clients de se faufiler sans payer, a déclaré le journal Matichon cet après-midi. .

M. Thanaphat Phuangpae, 24 ans, ou Peach, du groupe Taew Waew, a apporté des fleurs au pub incendié pour pleurer M. Chatchai Chuenkha, ou Im, un autre chanteur, et M. Rangsiman Wanichrotthana, ou Win, un claviériste, décédé dans l'incendie. Chatchai l'a remplacé cette nuit-là, et Peach veut également remonter le moral de trois autres musiciens qui se remettent maintenant de leurs blessures.

Il a ajouté que comme il jouait dans ce pub tous les jeudis soirs, il connaissait l'entrée des coulisses. Il y avait deux portes là-bas, une blanche et après l'avoir franchie, les gens devaient passer par une porte vitrée.

Bien qu'il ne sache pas si les deux portes étaient verrouillées lorsque le feu s'est déclaré, il a mentionné que chaque fois qu'il devait passer par cette entrée, il devait demander au gardien de les lui ouvrir car elles étaient toujours verrouillées... même pour permettre aux musiciens de sortir se détendre.

Thanaphat a admis qu'il ne s'était jamais inquiété d'un incendie, seulement de bagarres récurrentes.

Il y a quelques mois, il avait senti quelque chose brûler sur scène, mais il ne sait pas s'il s'agissait d'une cigarette ou d'autre chose. Il a admis qu'il n'avait jamais remarqué s'il y avait des extincteurs et des panneaux  "sortie de secours". Grâce aux clips vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on sait qu'il n'y avait pas de signe.

Thanaphat a déclaré qu'il avait parlé au propriétaire du pub qui était poli mais qu'il ne savait pas s'il était un officier militaire ou non. En effet, on voit que cet homme est clairement protégé par les autorités et seuls les militaires sont protégés de cette façon. Dans n'importe quelle autre catastrophe, les propriétaires et responsables sont nommés. Pas ici.

Le surintendant du poste de police de Phlu Ta Luang, Pol Wuthipong Somjai, ainsi que ses deux adjoints et deux inspecteurs, ont été mutés à des postes inactifs au commissariat de Chonburi. On pense que les mutations sont des sanctions car ils ont permis au pub Mountain B de fonctionner au-delà de minuit.
Le chef du district de Sattahip, Chatchai Sripoon, a été transféré dans un placard.

Alors que le bilan de l'incendie du pub Chon Buri tôt vendredi matin est passé à 15 aujourd'hui (samedi), Suvadee Suetrong, une représentante du propriétaire du pub Mountain B, a insisté sur le fait qu'il était prêt à indemniser les proches des morts et des blessés.

Suvadee a affirmé que le propriétaire, qu'elle n'a pas nommé, se trouvait dans le pub au moment de l'incendie et qu'il avait tenté d'aider les clients à sortir du pub en flammes.

Concernant les trois sorties, Suvadee a déclaré que les nouveaux clients ne les connaissaient pas (sic). Elle a insisté sur le fait que les trois sorties étaient normalement déverrouillées et qu'elle ne comprend pas pourquoi elles ont été verrouillées de l'extérieur cette nuit-là (re-sic).

Suvadee a admis qu'elle ne savait pas que le pub était ouvert en toute illégalité, ajoutant qu'il n'y avait qu'un seul propriétaire. Les locaux étaient divisés en un restaurant, un restaurant BBQ et le pub.

Les corps de 14 des victimes sont conservés à la Division centrale des sciences judiciaires de la police de l'hôpital général de la police pour une autopsie, qui prendra jusqu'à 2 jours, après quoi leurs proches pourront les réclamer pour leurs funérailles.

Les proches de certaines des victimes se sont rassemblés devant le pub endommagé ce matin pour effectuer un rituel religieux afin de bénir les âmes des morts.

«Les responsables vérifient les détails du bâtiment, sa conception, les matériaux, les systèmes de contrôle et les sorties de secours. Je leur ai dit de trouver la cause de l'incendie et les responsables », a déclaré le général Anupong, ministre de l'intérieur.

Pol Maj Gen Atthasit Kitjahan, commandant de la police de Chonburi, a déclaré que les locaux étaient autorisés à fonctionner comme un restaurant et avaient été illégalement modifiés et utilisés comme lieu de divertissement fermé.

Un survivante raconte : «Un morceau de plafond couvert de flammes est tombé sur la scène et a été suivi de plusieurs autres morceaux, tous en flammes comme une pluie de feu. Mon ami et moi avons pu nous échapper par la porte d'entrée parce que nous nous sommes assis très près, mais beaucoup d'autres près de la scène n'ont pas pu le faire.

 

FZXBvc5UcAEauS7.thumb.jpg.36e55ee0231d76d3b145f269727214ee.jpg
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 09 décembre 2022 09:57
Sponsors