Le Modérateur

Des panneaux ignifugés auraient coûté 200 bahts de plus / panneau. Trop pour le propriétaire du Mountain B

1 message dans ce sujet

Selon les professionnels, le terrible incendie du club Mountain B à Sattahip aurait pu être évité en utilisant des panneaux ignifugés. La différence entre les panneaux inflammables et ignifugés n'est que de 200 b / panneau.

Ainsi, l'avarice au moment de la construction du Mountain B a coûté la vie à de nombreuses personnes. Le propriétaire du pub "Mountain B" avait demandé une licence restaurant, mais a ensuite opéré comme pub.

Les matériaux utilisés étaient adaptés à l'absorption acoustique et sont couramment installés dans les hôpitaux, les hôtels et les salles d'enregistrement. On pense qu'ils sont à l'origine du drame. Le feu est venu des produits insonorisants installés au plafond et ceux sur les murs ont accéléré la propagation.

Dans un article de Thailand Post, Pinyada Jittapirak, une représentante de Lucky Center, une société de distribution de panneaux acoustiques, existant depuis plus de 20 ans, détaille les produits du marché.

Jittapira a montré 3 matériaux : de la fibre minérale et du polyester traité, tous deux ignifugés. Et Un troisième en "éponge" qui selon les photos de l'incendie, semble avoir été utilisé au Mountain B.

Elle a dit qu'il absorbe 50 à 60% du son et bien qu'elle ait encore un rouleau en stock, il n'est plus vendu.

Ce type d'éponge était vendu en 2 qualités, une qualité normale, 400 à 600 bahts/feuille de 1,25 m ou une qualité ignifugée à 600-900 bahts/feuille. Elle dit que lorsque les clients arrivent, on recommande de ne pas utiliser les produits inflammables. On recommande des produis avec une étiquette indiquant qu'ils sont résistants au feu. On ne sait pas si les produits inflammables sont légaux et si oui pourquoi.

Le gouverneur de BANGKOK, Chadchart Sittipunt, a déclaré le 7 août que les services de sécurité contrôlant les sorties de secours avaient trouvé 83 pubs avec des problèmes, dont 49 dans le district de Chatuchak, selon Matichon. Un rapport sur les contrôles de sécurité lui est remis le 5 de chaque mois et alors que certains pubs avaient été fermés d'autres avaient apporté les modifications nécessaires. "Aujourd'hui, je vais vérifier à nouveau si les 83 lieux ont corrigé les problèmes ou non. Tous les 83 n'ont peut-être pas été fermés mais des mesures correctives ont été prises."

On remarquera que c'est un coup d'épée dans l'eau si les pubs sont déclarés restaurants, dans ce cas, ils ne sont pas visités par les commissions de sécurité "pub" mais par les commissions "restaurants" moins sévères.

Le propriétaire du pub "Mountain B", aurait reconnu les accusations portées par la police et ne tentera pas de fuir, selon son avocat Anucha Wongsrirat samedi. La presse en anglais, craintive, continue de protéger le propriétaire et ne publie pas son nom mais la presse thaïe ne se gène pas. Il s'appelle Pongsiri Panprasong mais les journalistes utilisent son surnom Sia Bee.

L'avocat a déclaré que le propriétaire propose de verser 50 000 thb d'indemnisation à chacune des 15 familles endeuillées et 10 000 à chaque personne blessée, ajoutant que les blessés peuvent prendre contact via le site Web pour réclamer l'indemnisation. On ne sait pas si cette somme ridicule et insultante est un acompte sur les millions qu'il faudra verser ou une tentative maladroite pour "éteindre l'incendie". Le tribunal de Pattaya a émis un mandat d'arrêt contre lui, à la demande de la police de Phlu Ta Luang, qui a accusé le propriétaire de négligence ayant causé la mort et d'exploitation d'un pub sans permis. Son avocat veut faire sortir Sia Bee sous caution, on ne sait pas à cette heure s'il y est parvenu.

Les autorités de plusieurs provinces ont renforcé les contrôles sur les lieux de divertissement nocturnes, pour s'assurer qu'ils respectent les normes de sécurité et que clients et gardes ne portent pas d'armes.

Cela fait suite au drame du pub Mountain B et à la fusillade sur le parking de Big C à Ubon Ratchathani mercredi soir entre des groupes de gardes rivaux de deux pubs, qui a fait trois morts et six blessés.

Les exploitants de sites sont invités à installer des panneaux "sortie de secours" et des extincteurs dans leurs locaux et à vérifier leur équipement électrique pour s'assurer qu'il fonctionne correctement. On leur a également dit d'empêcher leurs employés et clients de porter des armes à feu.

image.jpeg.926053c0fc1dbca8ed2c9f1b3874cca2.jpeg.2c8d30fd9eea0141fda661ad85594788.jpeg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 30 septembre 2022 00:49
Sponsors