Le Modérateur

Mountain B : Nous ne sommes pas des boucs émissaires, affirme la femme de Sia B

1 message dans ce sujet

L'examen du toit du Mountain B pour trouver la cause de l'incendie qui a tué 15 personnes et blessé des dizaines de personnes est sur le point de commencer. Des ouvriers ont installé plusieurs échafaudages autour des ruines de la discothèque Mountain B en vue de l'examen par l'équipe d'experts du toit de la discothèque.

Enquêter à l'intérieur est trop dangereux car le plafond est sur le point de s'effondrer donc le Lt de police Thiti Sawang, commandant de la région 2, a ordonné à l'équipe médico-légale d'accéder au toit par l'extérieur.

De plus, le commandant a ordonné une enquête sur la possible violation des heures de fermeture légales afin de renforcer les actions en justice des familles contre le propriétaire de 27 ans du Mountain B, Pongsiri Panprasong ou "Sia B" où 15 personnes sont décédées.

La police s'opposait également à sa libération sous caution. En vain. Il a été libéré sous caution lundi 8 après-midi. Il doit porter un bracelet de surveillance électronique et ne pas falsifier les preuves. Il doit également comparaître plusieurs fois devant le tribunal. En accordant la caution, le tribunal a noté que Sia B s'était rendu, avait admis les accusations portées contre lui et avait promis de coopérer avec le tribunal.

Son épouse, Anongnat Panprasong, 31 ans, a déclaré à la presse que les rumeurs selon lesquelles son mari était un bouc émissaire sacrifié par d'autres propriétaires ou investisseurs "secrets" (mafia ou armée) étaient fausses et que son mari était l'unique propriétaire et en assumait l'entière responsabilité. Son avocat a basé toute sa communication sur cette stratégie : c'est un petit business familial exempt de corruption et de "personnages influents". Les Thaïlandais peuvent pardonner à un petit entrepreneur mais pas à des puissants.

Sia B a exprimé des remords pour les victimes dans une brève déclaration à la presse en quittant le tribunal et a déclaré qu'il était pleinement responsable et qu'il soutiendrait financièrement les victimes.

F76E4F0E-EBBB-41C1-A3B2-FF7D0A08ACD6.thumb.jpeg.25ec64991e586945617dac7773babd22.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 30 septembre 2022 00:43
Sponsors