Le Modérateur

Thaïlande: le bilan de l'incendie d'une discothèque monte à 16 morts. Sia B se prétend irréprochable

1 message dans ce sujet

L'incendie d'une boîte de nuit près de la ville touristique de Pattaya, dans la nuit de jeudi à vendredi, a fait un 16e mort, a annoncé mercredi la province thaïlandaise de Chonburi (Est).

"Un nouveau décès (un homme de 23 ans) est survenu mardi à 22h21 à l'hôpital de Chonburi", a indiqué l'autorité régionale, en précisant que 30 blessés restaient toujours en observation.

Le sinistre s'est déclaré au "Mountain B", une discothèque de Sattahip, à environ 180 kilomètres au sud-est de la capitale, Bangkok.

Un premier bilan des secours avait fait état de 13 décès sur place et d'une quarantaine de blessés. Trois personnes sont décédées plus tard des suites de leurs blessures.

Le propriétaire de l'établissement a été arrêté samedi avant qu'un tribunal ne le libère sous caution lundi.

La présence sur les murs de mousse acoustique, censée isoler le bâtiment des bruits extérieurs, a favorisé la propagation du feu et compliqué la tâche des pompiers, d'après les secouristes.

Selon les premiers éléments de l'enquête de police, le "Mountain B" avait reçu des autorités l'agrément pour opérer comme restaurant, mais pas comme boîte de nuit.

Son propriétaire a rejeté dans une conférence de presse les allégations selon lesquelles une issue de secours avait été fermée à clé cette soirée-là.

Les règles élémentaires de sécurité sont fréquemment ignorées en Thaïlande, destination prisée des visiteurs occidentaux et asiatiques.

Le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha a plaidé vendredi pour un durcissement des normes de sécurité, mettant en avant l'image négative que l'incendie renvoyée à l'étranger.

Un incendie dans une boîte de nuit de Bangkok, le "Santika", avait fait 67 morts lors du réveillon du 1er janvier 2009.

Le propriétaire de la discothèque Mountain B et sa femme ont donc tenu leur première conférence de presse/interview publique hier 10 août, affirmant qu'ils avaient failli tenter de se suicider. Ils ont exprimé des remords pour les victimes, mais affirmé que les sorties de secours étaient déverrouillées.

Pongsiri Panprasong, 27 ans, ou "Sia B" qui a été libéré sous caution de 300 000 bahts. « Je m'excuse auprès de la famille de chaque victime. Je vais essayer de leur rendre visite à tous pour m'occuper des arrangements funéraires et de l'indemnisation , a brièvement déclaré Sia B avant de laisser parler sa femme Anongnart Panprasong, 31 ans.

Trois de ses employés seraient morts dans le pub.

Interrogé sur leur source de financement, Anongnart a répondu : « Nous avons accumulé de l'argent en vendant des marchandises, de la viande de porc et des nouilles. Nous gérons également un restaurant devant notre pub et gérons tout nous-mêmes sans aucun consultant ni investisseur silencieux. Nous sommes les seuls propriétaires. »

En ce qui concerne la sortie de secours, dont beaucoup disaient qu'elle était verrouillée, la femme a affirmé : « Le gardien s'en occupait généralement. Je ne sais pas s'il était verrouillé. Mais les portes latérales étaient toujours ouvertes. Sia B a alors interrompu sa femme et a affirmé : « Toutes les portes sont toujours restées ouvertes en raison de notre politique. Nous avions également des panneaux clairs indiquant la sortie." Ce qui contredit le témoignage de toutes les personnes interrogées et les photos prises avant le drame.

Les journalistes l'ont ensuite interrogée sur la licence d'exploitation d'un pub, à laquelle Anongnart a avoué que la licence qu'elle avait techniquement lui permettait d'ouvrir un restaurant, pas une discothèque; cependant, elle a affirmé qu'elle respectait les heures de fermeture légales en fermant son lieu à 1 h du matin tous les jours et a toujours donné la priorité aux mesures de sécurité.

Anongnart a déclaré qu'elle n'avait aucune idée de la façon dont deux mineurs de 17 et 18 ans, qui ont ensuite été retrouvés morts à l'intérieur du pub, ont pu échapper à ses gardes de sécurité. L'âge légal pour entrer dans les clubs en Thaïlande est de vingt ans.

Sia B a terminé la conférence, promettant qu'une fois toutes les questions réglées, il se ferait moine, ce qui est la "technique" habituellement utilisée par les personnes responsables de décès pour émouvoir les Thaïlandais.

530EE92E-3A1B-4C9C-840E-DB46CBEF5285.jpeg.3345e2bf4a38763e58bf490a748e94ec.jpeg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 06 décembre 2022 07:16
Sponsors