Le Modérateur

Prévisions apocalyptiques : inondations pires qu'en 2011 et disparation de Bangkok d'ici la fin du siècle

1 message dans ce sujet

Naew Na Thai média proche de la police annonce la répétition de la grande inondation de 2011 et Bangkok disparaissant des cartes du monde d'ici 2100. Les avertissements ne viennent pas de complotistes mais du professeur Seri Supharathit, de l'Université de Rangsit et du Comité national de prévention des catastrophes.

Les pluies attendues au cours des trois prochains mois seront plus fortes et plus durables que la normale, annonçant probablement les pires déluges depuis 100 ans. Il en résultera une forme d'inondation différente de la Grande Inondation de 2011 mais non moins désastreuse pour la capitale thaïlandaise qui génère 40% du PIB de la Thaïlande.

Les experts ont déclaré que le gouvernement thaïlandais devait agir et suivre l'exemple d'autres pays en érigeant des digues au cours des 30 prochaines années. Et pas seulement des défenses mineures - des travaux majeurs.

Le professeur Seri a déclaré qu'il fallait ériger une digue de Pattaya à Cha-Am. Cela créerait un immense lac d'eau douce dans le golfe de Thaïlande, modifiant à jamais les industries et le tourisme. Sans une action aussi drastique et inventive, Bangkok disparaîtra tout simplement de la carte du monde, comme l'ont prédit les organismes internationaux. L'alternative est de déplacer la capitale ailleurs.

Le professeur Seri a déclaré qu'une grande quantité de pluie et au moins 2 à 3 tempêtes majeures sont prévues de septembre à novembre. Elles déverseront d'énormes quantités d'eau dans la région centrale or le barrage de Pasak est déjà plein... Et c'est Bangkok qui recevra le trop plein. Mais il affirme que bien qu'une autre grande inondation est probable, elle sera différente de celle de 2011, a rapporté Naew Na.

En 2011, rappelle ASEAN NOW, la banlieue nord de Bangkok, a vu les inondations commencer en octobre après la saison des pluies. L'eau est arrivée du nord où des pluies plus fortes que d'habitude ont rempli les barrages. Et elle stagné pendant 3 mois par endroit, ne pouvant s'écouler vers la mer. Selon Le professeur Seri, si les inondations sont quasi certaines, l'eau ne resteraient pas longtemps.

Il a déclaré qu'il était temps que le nouveau gouverneur de Bangkok, Chadchart Sittipunt, dise au public où et quand les zones basses sont susceptibles d'être sous un mètre d'eau. Deux à trois tempêtes majeures devraient frapper avec ce qui s'est passé à Séoul ou ailleurs on sait à quoi s'attendre à Bangkok. 

La pire inondation remonte à 1986 après le plus grand déluge jamais enregistré qui a duré 7 heures. Seri a déclaré qu'en 2022, Bangkok pourrait connaître pire à cause du changement climatique.

Il a déclaré que le gouvernement n'avait pas publié de directives appropriées et tardait à agir. Cela peut être dû à des manigances car les politiciens semblent plus préoccupés par eux-mêmes et leur avenir que par le sort des habitants de Bangkok et des environs. Il existe peu de mesures en place, le gouvernement pensant toujours aux manifestations d'agriculteurs d'Ayutthaya, Pathum Thani et Suphanburi en 2021 à cause de l'ouverture des vannes ayant inondé leurs rizières.

Seri s'est dit préoccupé par le fait que la récolte de riz dans le bassin de Chao Praya pourrait ne pas avoir lieu car l'inondation des champs pourrait la rendre impossible. 

Il a appelé le gouvernement à agir. Pas seulement pour cette année, mais pour les 80 prochaines années. Il a souligné les avertissements du Comité international sur le changement climatique selon lesquels, sans action, Bangkok sera à 100% sous l'eau d'ici 2100. La ville est en "code rouge" selon les autorités mondiales.

Le gouvernement thaïlandais peut décider de déplacer la capitale ou agir pour la sauver. Si des décisions sont prises maintenant, il a trente ans pour les mettre en place. Le gouvernement doit observer ce que se fait dans les pays prévoyants - comme les Pays-Bas, le Japon, la Corée du Sud et Singapour. 

Seri affirme qu'une digues géante de Pattaya à Cha-Am doit être construite pour sauver Bangkok dont la submersion a déjà commencé.

ASEAN NOW suggère que les autorités thaïlandaises, souvent des miliaires peu au fait de ces choses, ont un très mauvais bilan en matière de prise en compte des avertissements de leurs propres scientifiques, sans parler des experts étrangers. En 2011, les Néerlandais ont offert leur expertise dans la construction de digues, mais ont été ignorés par les Thaïlandais qui ont préféré sauver la face plutôt que de sauver leur propre nation.

image.jpeg.bbfa805904820097562a7bc565fce1a3.thumb.jpeg.c8a8b74034dcaa6407ba1c7c32bf0b6e.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 06 décembre 2022 07:00
Sponsors