Le Modérateur

Encore un ado (14 ans) abattu d'une balle dans le cou. Sans doute une "erreur sur la personne".

1 message dans ce sujet

"De bons petits gars" pris en embuscade et abattus dans le nord-est. L'un meurt, l'autre est blessé - la police pense qu'il s'agit d'une erreur d'identité.

Daily News raconte une affaire inquiétante à Udon Thani, dans le nord-est de la Thaïlande, lorsque deux garçons de 14 ans à moto qui rentraient chez eux après avoir fait du sport à l'école ont été abattus. L'un des garçons appelé Tam a été tué sur le coup tandis qu'un autre a reçu une balle dans le dos alors qu'il s'enfuyait.

L'agresseur a pris la fuite. Les parents désemparés ont été interviewés par la presse lors des funérailles de Tam, 14 ans. Sa mère a déclaré que c'était un bon garçon vif qui n'avait jamais eu d'ennuis. Elle a appelé la police à résoudre rapidement ce crime choquant.

Le garçon survivant a déclaré qu'il avait rejoint son ami pour rentrer chez lui à la nuit tombée après le sport que les ados pratiquaient régulièrement. Tam, qui conduisait, a été touché au cou et la moto est tombée. Le survivant s'est enfui et a reçu une balle dans le dos, la balle sortant de sa poitrine. Il est grièvement blessé.

Un citoyen est arrivé sur les lieux et a appelé la police, ce qui a fait fuir l'agresseur à vélo ou moto. Au total, on pense qu'il a tiré 4 à 5 coups de feu. Le garçon a dit qu'il faisait noir mais il n'avait aucune idée de qui était l'agresseur ni pourquoi ils avaient été abattus.

La mère de Tam dit qu'elle et son mari - qui se sont séparés il y a des années en laissant les enfants aux soins des grands-parents - travaillent à Korat et Ayutthaya pour nourrir Tam et sa sœur (17 ans). Elle exige une arrestation rapide.

Le colonel Pol Phanpetch Laokamnertpetch de la police provinciale d'Udon a déclaré qu'il faudra étudier les images de vidéosurveillance sachant qu'on se trouve là, en pleine campagne. Aucun des garçons n'a jamais eu de problèmes et n'a été mêlé à la drogue. Ils avaient 14 ans. Le policier pense que le criminel visait quelqu'un d'autre et a fait erreur sur la personne.

Le drame s'est produit près d'un stand de "khao lam" (riz cuit au four dans du bambou) dans le village de Ban Nong Pheung, dans la juridiction de la police de Kumphawapi, lundi soir.

Le prochain chef de la police qui va entrer en poste dans quelques jours considèrent qu'il y a trop d'armes dans le pays. Elles sont en vente quasi libre sur Internet à des prix défiant toutes concurrence.

image.jpeg.9d4cb8d81c1fecf602565f31b753e5df.jpeg.4e15da280226e14d75aca7fe407e30c3.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 29 novembre 2022 00:22
Sponsors