Le Modérateur

Pillage d'un hôtel à Koh Samui, c'est l'ancien locataire qui a fait le coup

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire


La police de KOH SAMUI a découvert le pot aux roses concernant le pillage d'un hôtel de luxe sur l'île. L'ancien locataire qui avait loué la propriété pendant 30 ans et l'a restituée à la fin de l'année dernière est le coupable, a déclaré le journal Matichon le 9 septembre.

De plus, la perte totale estimée due au pillage de l'hôtel Blue Lagoon, The Teak Wing, a diminué à 17 548 000 de bahts, contre 70 millions de bahts précédemment cités, car toutes les chambres n'ont pas été visitées.

La police a réussi à récupérer 381 articles volés d'une valeur de 659 000 bahts et avec 1 001 articles d'une valeur de 2 557 500 bahts n'ayant pas été volés (sic), les dommages ont été réduits à 14 334 500 bahts.

Mme Waree Chokkanapithak, la propriétaire de l'hôtel, avait initialement embauché une équipe d'agents de sécurité pour s'occuper de la propriété mais n'a pas renouvelé le contrat à son expiration (re sic). Lorsqu'elle a découvert le pillage lors d'une visite en août, elle a rapidement informé la police.

Alors que l'enquête a révélé que l'ancien locataire qui a pillé l'hôtel prévoyait de revendre les objets de valeur, la police de Bophut a perquisitionné un entrepôt sur l'île. Les policiers y ont trouvé de nombreux meubles et autres accessoires de l'hôtel, notamment des tables, des lits, des armoires, des sanitaires, tous saisis.

Sont également saisis deux véhicules, un camion à six roues et des engins à gaz utilisés pour couper les barres d'acier et les tuyaux lors du pillage.

Neuf suspects ont été arrêtés à savoir M. Om Chaisak ou Ohm Chancham, 50 ans, urbaniste, Mme Natcha Nophukeo, ou Pat, 31 ans, urbaniste, Mme Kwanjai Ruenoi, 40 ans, qui a commis le vol, M. Apipat Chancham, ou Oat, 33 ans, le fils de M. Om Chaisak qui a participé au vol, plus M. Krishna Khamuang, ou Nui, 33 ans, et trois ressortissants du Myanmar, M. Tuya Sow, 23 ans, M. Min Pyo Aung, 20 ans, et M. Payu, 20 ans, qui sont également tous accusés du pillage de la propriété de luxe.

La question que la presse ne se pose pas est de savoir si tous ces meubles sont neufs (achetés après que le locataire a quitté la propriété) ou bien si ce sont ceux que le locataire a abandonné après 30 ans. Et dans ce cas, il faut se demander à qui ils appartiennent.

Enfin, on notera qu'on nous avait présenté l'endroit comme "neuf", c'est loin d'être la vérité.

image.jpeg.eaeae83aa52f5087111daecd9fdbe720.jpeg.de15cc06f1a6013ad77dce43bccbecc6.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 27 janvier 2023 12:05
Sponsors