Le Modérateur

Un sergent major ouvre le feu sur des collègues dans une caserne de Bangkok. Deux autres sous-officiers morts

1 message dans ce sujet

La porte-parole de l'armée royale thaïlandaise, la colonel Sirichan Ngathong, a identifié l'agresseur comme étant le sergent-major de 1re classe Yongyuth Mungkornki, 59 ans. Yongyuth, qui travaille au collège de l'armée, est entré dans son bureau avec son pistolet et aurait tiré sur ses collègues.

Les deux victimes décédées ont été identifiées comme étant le sergent-major de 1re classe Nopparat Inthornsunthorn, et le sergent-major de 1re classe Prakarn Sinsong. Yongyuth Panyanuwat, qui a été blessé, a été transporté d'urgence à l'hôpital Phramongkutklao.

La porte-parole a déclaré que l'incident s'était produit à 8h45. Selon certains médias, l'agresseur aurait crié qu'il voulait tuer 10 personnes.

Après la fusillade, Yongyuth s'est enfui du bâtiment mais a été arrêté par la police et la police militaire devant le collège. Il a été remis à la police. Le supérieur de Yongyuth a déclaré qu'il aurait pu être soumis à de fortes tensions en raison de problèmes de santé chroniques.

Sirichan a déclaré que l'armée royale thaïlandaise regrettait ces décès et qu'elle prendrait en charge les frais médicaux de l'officier blessé et s'occuperait des rites funéraires des officiers décédés.

Elle a déclaré que l'armée, tout en coopérant pleinement avec la police, réexaminerait les mesures de sécurité à l'intérieur de ses bureaux. «Le sergent-major Yongyuth portait une arme à feu inconnue et a tiré sur d’autres officiers de l’armée», a indiqué Sirichan Nga-thong. Le tireur «fait l’objet d’une procédure juridique».

En février 2020, 29 personnes sont mortes dans une tuerie perpétrée par un soldat dans un centre commercial de Nakhon Ratchasima (nord-est). L’assaillant, un officier subalterne, serait passé à l’acte après une dispute avec un supérieur au sujet de business plus ou moins légaux à l'intérieur de l'armée. Le chef de l'armée de l'époque avait promis de nettoyer les écuries d'Augias en rendant au gouvernement civil tous les business de l'armée qui n'avaient rien à voir avec l'activité militaire comme les stades de boxe, les golfes, les hôtels, etc. On ne sait pas si le processus a commencé.

L’armée est omniprésente dans le royaume, impliquée aussi bien dans la vie politique qu'économique. Son influence n’a fait qu’augmenter depuis le coup d’État de 2014 qui a porté au pouvoir le général Chan-O-Cha.

AA11NWwN.jpg.582383bba51446f3ff4f1d0002459120.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 06 décembre 2022 07:25
Sponsors