Le Modérateur

Un Thaïlandais et un Français parmi les victimes étrangères du cauchemar d'Halloween à Séoul

1 message dans ce sujet

Le bilan s'aggrave et la France est désormais directement concernée. Samedi, à l'occasion d'une fête d'Halloween dans le centre de Séoul (Corée du Sud), un mouvement de foule a ôté la vie à au moins 153 personnes et en a blessé des dizaines d'autres, dans l'une des bousculades les plus meurtrières des dernières années.

Parmi elles, un Français, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères. "C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de l'un de nos compatriotes lors du drame de Séoul", indique le Quai d'Orsay dans un communiqué. "Le ministère des Affaires étrangères, via son centre de crise et de soutien et son ambassade à Séoul, est pleinement mobilisé pour accompagner et soutenir la famille de notre compatriote."

Il est par ailleurs confirmé qu'un touriste thaïlandais est mort dans la bousculade d'Halloween en Corée du Sud, selon l'ambassade royale de Thaïlande à Séoul dimanche. Aucune autre information n'est disponible

Une autre touriste thaïlandaise, identifiée comme Laksamika Deeprasai, a ressenti un choc immense en voyant un grand nombre de personnes mourir juste devant elle lors de la bousculade d'Itaewon samedi.

Laksamika a expliqué aux journalistes de THAI PBS que, vers 22 heures, heure locale, elle allait rencontrer une amie lorsqu'elle a découvert que l'allée était extrêmement bondée. Elle a dit qu'elle s'est sentie oppressée par gens des deux côtés alors qu'elle marchait au milieu de la ruelle. Comme l'allée est en pente, elle a expliqué que si une personne tombait, les autres personnes tomberaient les unes sur les autres. « J'avais l'habitude d'assister aux festivités de Songkran à Silom, Bangkok. C'est bondé et effrayant, mais Halloween à Itaewon est bien pire. J'ai failli m'évanouir.

Elle a également déclaré que c'était la troisième fois qu'elle assistait à Halloween en Corée du Sud, cette fois-ci avec plus de monde que d'habitude. Laksamika a déclaré qu'elle et ses amis se tenaient fermement par les bras pour traverser la foule ensemble et éviter d'être renversés. Malgré la difficulté, ils ont réussi à sortir.

Après avoir échappé au chaos, ils ont vu de nombreux policiers, militaires et sauveteurs, qui leur ont conseillé de se réfugier dans un magasin. Elle a ensuite vu des secouristes administrer des RCR aux blessés.

Plus de 150 personnes sont mortes et 82 autres ont été blessées lors de la bousculade d'Halloween.

Itaewon est une zone de vie nocturne populaire en Corée du Sud, en particulier pour Halloween, et c'était la première fête en plein air qui s'y tient depuis la pandémie de COVID-19.

image.jpeg.d615a30fe6f428b88a81dc15cfac12b8.thumb.jpeg.80ceca8652dddab7076a0fe5ea999fb7.jpeg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 27 janvier 2023 12:42
Sponsors