Le Modérateur

Un Japonais respecte la tradition et se fait harakiri à Chiang Mai

1 message dans ce sujet

Un Japonais stressé s'est suicidé en s'ouvrant le ventre dans la grande maison qu'il partageait avec une famille japonaise à Chiang Mai le 27 novembre, a annoncé le journal Thai Rath.

A 8h25 Le lieutenant Danurat Kantiya, enquêteur au poste de police de Maejo, district de San Sai, a appris qu'un étranger s'était suicidé et s'est précipité avec un médecin de l'hôpital Sansai et des médecins légistes.

Dans la grande maison louée avec piscine, ils ont trouvé le corps de M. Sora Tadsiya, 48 ans, dans une pièce séparée de la maison principale. Il était allongé mort sur le lit avec des coups de couteau au cou, aux deux bras et une grave et large ouverture à l'abdomen. Un couteau de 30 cm était tombé à ses côtés et sur la table de chevet se trouvaient des médicaments qu'il était censé prendre.

M. Kadzu Komira a déclaré à la police qu'il vivait dans cette maison avec sa famille depuis environ deux ans. Le mois dernier, le défunt, un de ses amis, est arrivé du Japon et a demandé un logement.

Pendant son séjour avec eux, il se rendait périodiquement dans le district de Pai à Mae Hong Son et avait tenté de s'y suicider, mais en avait été empêché par les résidents locaux.

Kadzu a ajouté que la semaine dernière, le défunt s'était plaint auprès de lui d'être stressé et inquiet, mais sans détailler ses soucis.

Après avoir enquêté sur les lieux de sa mort, la police a envoyé son corps au service médico-légal de l'hôpital Maharaj Nakorn Chiang Mai pour examen.

image.jpeg.47e67eff0afb291687071251c4be3835.jpeg.f0486a7958e3748059fc97c69bca4628.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 27 janvier 2023 11:12
Sponsors