Le Modérateur

Pattaya: cinq policiers mutés après avoir possiblement extorqué de l'argent à deux femmes

1 message dans ce sujet

Lundi, deux femmes ayant vécu des histoires similaires se sont rendues à la police de Nong Prue dans la région de Pattaya : Rewadee, 60 ans, et l'autre, Anna, 18 ans.

Rewadee a raconté comment 6-7 policiers de la brigade locale des stups poursuivant son petit-fils étaient venus chez elle. Ils ont trouvé un peu de "glace" qu'elle gardait pour son "usage personnel". Elle a été emmenée dans une maison sécurisée et détenue pendant la nuit avant que l'un des flics - ils n'étaient pas en uniforme, elle ne pensaient pas que c'étaient de vrais policiers - exige 50 000 bahts pour sa libération.

Elle a négocié jusqu'à 31 000 en jurant qu'elle ne se droguerait plus jamais.

Anna a dit que c'était son petit ami qui était mêlé à la drogue, elle n'avait rien à voir avec ça. Les hommes costauds ont exigé 100 000 bahts devenus 60 000 après négociations.

Mais quand les médias se sont impliqués, les hommes se sont calmés et sont partis sans qu'elle paie quoique ce soit.

Le commandant provincial Pol Maj-Gen Kamphon Leelapraphaporn a déclaré qu'une commission d'enquête a été mise en place pour enquêter sur les cinq hommes, a rapporté Siam Rath .

Ils ont été identifiés comme policiers et on leur a retiré leurs fonctions habituelles (qui consistent à extorquer les gens ?) et classeront des documents au QG le temps de l'enquête en cours. Puis ils devraient retrouver leur poste et leurs méthodes.

Rewadee a déclaré qu'elle se souvient de tous les visages des hommes, y compris celui qu'elle a nommé "Korn".

Rewadee et Anna ont demandé à la police de les protéger contre la police.

Ce genre d'affaire sort lorsque les victimes sont assez courageuses pour alerter les médias mais en général, le système continue sans cesse.

Il y a quelques années d'autres femmes avaient subi le même sort dans des maisons isolées qui servent de geôle de fortune le temps des exactions policières.

Les scandales liés à la corruption de la police n'ont jamais été aussi fréquents.

 

image.jpeg.804d2c856358f6ab63c3d3e1b401a4d9.jpeg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 02 avril 2023 05:30
Sponsors