Le Modérateur

La Malaisie interdit la première compagnie aérienne «charia compatible»

1 message dans ce sujet

La compagnie avait connu de nombreuses plaintes de passagers et des autorités, notamment en raison de multiples retards ou annulation de vols à la dernière minute, ainsi que d'un service de mauvaise qualité.

La compagnie avait connu de nombreuses plaintes de passagers et des autorités, notamment en raison de multiples retards ou annulation de vols à la dernière minute, ainsi que d'un service de mauvaise qualité. Crédits photo : Joshua Paul/AP

Les autorités de ce pays d'Asie du Sud-Est à majorité musulmane ont estimé que Rayani Air ne respectait pas les règles de sécurité.

Lancée en décembre, Rayani Air était la première compagnie aérienne malaisienne compatible avec les préceptes de la charia. A bord de ses avions, les hôtesses étaient voilées et les repas servis entièrement halal. La consommation d'alcool y était également interdite et les non-musulmans priés d'être habillés de manière «décente». Le port du voile pour les passagères non-musulmanes n'était «pas obligatoire» mais «fortement recommandé». Décrivant le premier vol de la compagnie en décembre 2015, Le Point indiquait qu'une prière (un verset du Coran) était récitée avant le décollage.

Plus de six mois après son lancement, les autorités malaisiennes ont annoncé lundi que Rayani Air, la première compagnie aérienne respectant les règles de la charia, la loi islamique, avait été interdite. Cette annonce intervient après sa suspension il y a quelques semaines «pour infraction aux règles de sécurité». Selon le directeur général du Département de l'aviation (DCA), la licence d'exploitation de la compagnie a été révoquée, car «la sécurité de l'industrie aéronautique est d'une importance capitale». Une «enquête portant sur la sécurité» avait été ouverte sur la compagnie en avril, quelques mois après son lancement en décembre 2015.

La Commission d'aviation malaisienne (Mavcom), établie en mars 2016, a également considéré que Rayani Air ne remplissait pas les conditions de sa licence et ne possédait pas les ressources financières nécessaires pour continuer ses activités. La compagnie avait notamment connu de nombreuses plaintes de passagers et des autorités. Le ministre malaisien des Transports , Liow Tiong Lai, lui avait d'ailleurs demandé d'améliorer son service. En cause, de multiples retards ou annulation de vols à la dernière minute, ainsi qu'un service de mauvaise qualité. Selon certaines rumeurs relayées dans les médias, la compagnie aurait également fourni lors de certains vols des cartes d'embarquement écrites à la main aux passagers, ce qui «peut poser une menace pour la sécurité».

Une «deuxième chance»?

la suite ici http://www.lefigaro.fr/international/2016/06/14/01003-20160614ARTFIG00102-la-malaisie-interdit-la-premiere-compagnie-aerienne-charia-compatible.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 22 septembre 2020 02:43
Sponsors