Le Modérateur

Jean-Marc Ayrault en Birmanie pour saluer la transition démocratique

1 message dans ce sujet

RFI

mediaLe chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault se rend en Birmanie et rencontrera Aung San Suu Kyi vendredi 17 juin 2016. REUTERS/Philippe Wojazer

Jean-Marc Ayrault est en Birmanie : le ministre français des Affaires étrangères est le premier membre du gouvernement à se rendre dans ce pays d’Asie du Sud-Est depuis l’arrivée au pouvoir d’Aung San Suu Kyi, il y a un peu moins de trois mois. Au programme pour Jean-Marc Ayrault, des rencontres tous azimuts dans la capitale Naypyidaw d’abord, puis à Rangoon.

L'objectif du voyage du chef de la diplomatie française en Birmanie est bel et bien de saluer la transition démocratique, mais aussi de solidifier la présence de la France dans le pays. Car même si leur nombre a sensiblement augmenté en quelques années, on ne compte que 800 Français en Birmanie. 

Même chose pour les entreprises françaises, qui veulent comme d’autres profiter de l’ouverture d’un pays où, il y a peu, les entrepreneurs étrangers étaient majoritairement Chinois il y a encore peu de temps.

Jean-Marc Ayrault rencontrera donc le ministre de l’Energie. Il visitera aussi la vieille ville de Rangoon, car Aung San Suu Kyi a spécifiquement demandé à la France de travailler sur le « patrimoine urbain » de l’ancienne capitale.

Le ministre rencontrera la Dame de Rangoon dès ce vendredi 17 juin, également le président birman, le président du Parlement, mais aussi le chef d’état-major des armées. Car après des dizaines d'années de dictature militaire, l'armée a encore un rôle très important dans le pays. Et « il faut entretenir un dialogue avec elle », explique-t-on au Quai d’Orsay.

La France devrait annoncer une augmentation significative de son aide au développement et de son aide humanitaire. La question des Rohingyas devrait aussi être abordée, cette ethnie considérée comme apatride par la Birmanie souvent persécutée, et dont une partie vit dans des camps de déplacés. Mais le ministre sait qu'il devra se montrer très diplomate : le sujet est toujours extrêmement sensible dans le pays.

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20160616-birmanie-jean-marc-ayrault-premier-ministre-transition-democratique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 12 août 2020 08:33
Sponsors