Le Modérateur

Cambodge et Paludisme : les résistances aux traitements suivies à la trace

1 message dans ce sujet

Palu-punghi1200-1-1024x683.jpg
 
Paludisme : les résistances aux traitements suivies à la trace

Connaître, quasiment en temps réel, l'évolution géographique des résistances aux traitements contre le paludisme. C'était l'objectif du consortium KARMA, coordonné par l'Institut Pasteur. Après deux ans de travail, ses membres ont réussi à tracer la première cartographie de la résistance à l'artémisinine. Résultat, les souches concernées semblent encore localisées en Asie du Sud-Est. Les chercheurs espèrent pouvoir empêcher sa migration en Afrique subsaharienne. Et ainsi, éviter des milliers de morts.

Des souches de Plasmodium falciparum résistantes aux dérivés de l'artémisinine, dernière génération de médicaments antipaludéens, ont émergé en 2008 au Cambodge. En 2014, des scientifiques des Instituts Pasteur du Cambodge et de Paris ont confirmé le gène K13 comme déterminant majeur de la résistance.

Associés en consortium, ils ont étudié la diversité de ce gène sur 14 037 échantillons sanguins de patients infectés, provenant de 59 pays endémiques (72% d'Afrique, 19% d'Asie, 8% d'Amérique latine et 1% d'Océanie). Résultat, 70 nouvelles mutations ont été identifiées, s'ajoutant aux 103 déjà connues. Parmi elles, seules 4 sont associées à la résistance. « Il existe des soupçons pour 4 autres », ajoute Odile Mercereau-Puijalon, du département des Parasites et insectes vecteurs de l'Institut Pasteur de Paris.

« Jusqu'à présent, les scientifiques ne disposaient pas des outils permettant de connaître précisément la nature de la résistance aux médicaments antipaludéens dans les principales régions affectées, comme l'Afrique subsaharienne », précise Didier Ménard, responsable de l'unité d'Épidémiologie moléculaire du paludisme à l'Institut Pasteur du Cambodge. Grâce à ce travail, « la surveillance au niveau mondial devrait être facilitée », explique Odile Mercereau-Puijalon.

Protéger l'Afrique grâce aux marqueurs moléculaires

Déjà, les résultats de ces analyses ont permis de dessiner la première (...) Lire la suite sur destinationsante.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 08 décembre 2022 09:25
Sponsors