Le Modérateur

Chine: suicide d’un militant accusé d'homicide

1 message dans ce sujet

Un militant chinois des droits de l'homme a été retrouvé mort, une semaine après avoir été accusé du meurtre de deux personnes dans une rue de Pékin.

Jin Zhongqi, 59 ans, se serait suicidé, selon le Beijing Times, journal affilié au Quotidien du peuple, l'organe du Parti communiste chinois (PCC). L'homme était un militant des droits de l’homme connu pour aider des "pétitionnaires", c’est-à-dire des citoyens chinois se disant victimes d'injustices et se rendant dans la capitale, Pékin, afin de solliciter l'aide du gouvernement central.

Le 27 juin dernier, Jin Zhongqi se serait disputé avec des passagers d'un bus pour une "histoire de pieds écrasés" à bord du véhicule, selon le Beijing Times, qui cite des témoins. Après être descendu du bus, Jin Zhongqi aurait mortellement poignardé deux personnes et blessé une troisième, avant de prendre la fuite à pied, a ajouté le quotidien. La police avait alors émis un avis de recherche pour le retrouver, offrant 50.000 yuans (6.750 euros) de récompense.

Avant cette affaire d'homicide, Jin Zhongqi - qui avait dans le passé été placé en résidence surveillée - avait posté sur internet des photos de personnes dans un bus, assurant qu'elles étaient des agents de la sécurité d'Etat le suivant, a indiqué à l'AFP Dong Jiqin, un ami militant. "Jin avait déclaré que des agents de sécurité l'empêchaient parfois d'emprunter les transports publics. Ils interféraient dans sa vie quotidienne", a-til ajouté, indiquant ne plus avoir vu le militant depuis environ six mois. Jin Zhongqi avait purgé précédemment une peine de 12 ans de prison, selon Dong Jiqin.

Par A.M avec AFP

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 décembre 2021 11:17
Sponsors