Le Modérateur

CRRC Sifang, qui sera fournisseur en Thaïlande, affirme que ses métros vendus à Singapour sont sûrs

1 message dans ce sujet

CRRC Sifang affirme que ses métros vendus à Singapour sont sûrs

Un site de production de trains CRH appartenant à CRRC Sifang à Qingdao, dans la province du Shandong.

 

CRRC Sifang, filiale siégeant à Qingdao du premier fabricant chinois de trains, China Railway Rolling Stock Corp, a déclaré mercredi avoir rappelé des rames de métro défectueuses en utilisation à Singapour, et a indiqué que le premier lot de trains réparés a été remis en service pour effectuer près de 300 000 kilomètres.

La société a fait ces déclarations suite à des reportages de médias étrangers affirmant que plusieurs voitures de métro, conçues et fabriquées conjointement par le groupe japonais Kawasaki Heavy Industries Ltd et CCRR Sifang, ont été réexpédiées au fabricant depuis Singapour en raison de problèmes, notamment de fissures au niveau de composants structuraux, et d'un système de batterie insuffisamment performant.

« CRRC Sifang a découvert quelques défauts dans les carrosseries lors des contrôles de maintenance de routine conduits à Singapour en juin 2013. Le groupe a rappelé 26 voitures à l'usine pour réparation. Le problème était causé par un alliage d'aluminium défectueux. Après une analyse approfondie, nous pouvons affirmer que le problème ne posait aucun risque de sécurité », a indiqué le groupe dans un communiqué.

La joint-venture sino-japonaise a obtenu son premier contrat avec l'Autorité des transports terrestres de Singapour pour fournir 22 trains composés de six voitures destinés aux lignes nord-sud et est-ouest de la ville-Etat en 2009 pour 368 millions de dollars.

SMRT Corp Ltd, l'opérateur du transport public multimodal de Singapour, a commandé treize autres métros de Kawasaki et CRRC Sifang pour améliorer son service sur rail en 2012.

« Des infrastructures ferroviaires vieillissantes, des travaux d'entretien inadaptés et diverses conditions météorologiques peuvent causer certains dommages aux rames de métro », a déclaré Feng Hao, un chercheur spécialiste des transports ferroviaires à la Commission nationale du développement et de la réforme.

Dans de telles circonstances, M. Feng a estimé qu'il est temps pour les entreprises chinoises d'accélérer la promotion de leurs normes ferroviaires à l'étranger, et que les clients étrangers devraient également envisager de les laisser effectuer des services complets, de la fabrication des trains à l'installation des voies.

China Railway Corp Group, le fournisseur de services ferroviaires de Chine, a déclaré mercredi que les exportations de matériel ferroviaire et la construction de chemins de fer à l'étranger se déroulent bien, et que des percées ont été faites dans de nombreux projets.

Yang Zhongmin, ingénieur en chef adjoint du groupe CRC, a déclaré que les équipements ferroviaires et les services d'infrastructure des entreprises chinoises sont désormais présents sur les marchés d'Asie, d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Afrique.

Les entreprises chinoises ont également fait avancer le projet de ligne ferroviaire Chine-Laos, la ligne TGV Jakarta-Bandung en Indonésie et le projet de TGV reliant Moscou à Kazan en Russie.

« Les gouvernements chinois et thaïlandais sont également parvenus à un accord sur la construction du chemin de fer Chine-Thaïlande, et veulent commencer les travaux de construction d'ici la fin de l'année », a déclaré M. Yang, qui est également président de China Railway Group International, une filiale de CRC.

 

http://french.china.org.cn/china/txt/2016-07/08/content_38839968.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 11 juillet 2020 05:36
Sponsors