Le Modérateur

Plus de 40 ans, ils se réfugient dans la jungle, craignant les bombardements US. Vidéo

1 message dans ce sujet

Légende urbaine ou réalité?

 

Un homme et son fils ne savaient pas que la guerre du Viêtnam était terminée.
En 1972, quand les troupes américaines ont bombardé leur village, tuant les autres membres de leur famille et presque tous leurs proches, Ho Van Thanh et son tout petit fils Ho Van Lang ont fui dans la jungle. C'est là que les hommes se sont cachés pendant les 40 années suivantes, sans savoir que la guerre s'était achevée trois ans après leur fuite, écrit le journal International Business Times.

"Même quand les gens s'approchaient, nous cherchions à les éviter et nous nous éloignions dans les fourrés", raconte le père.
Pendant ce temps, Ho Van Lang a grandi et son père a vieilli. Loin des gens, les deux hommes se sont pourtant très bien adaptés à la vie sauvage, ont appris à se procurer de la nourriture et ont réussi à survivre. Le fils a toutefois grandi complètement détaché de la civilisation. À 42 ans, Van Lang ne possède pas la notion du temps alors que l'électricité s'est avéré pour lui un véritable mystère.
Aussi incroyable que cela paraisse, tout récemment, un des proches des Vietnamiens a su les retrouver. Il avoue que convaincre le père et le fils de revenir en ville était un véritable exploit: les "sauvages" n'ont cédé que lorsque Van Thanh a eu besoin d'aide médicale, indique le journal.
Aujourd'hui, les deux hommes habitent dans un village vietnamien. Ho Van Lang a su finalement s'adapter à la vie moderne. Il s'occupe maintenant d'agriculture et envisage de se marier.

1026523692.jpg

 

https://fr.sputniknews.com/societe/201607091026523711-jungle-ho-van-lang-guerre-du-vietnam/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 04 juillet 2020 16:25
Sponsors