Le Modérateur

Mer de Chine : Pékin en colère évoque «le berceau de la guerre»

1 message dans ce sujet

Les autorités chinoises fustigent la décision de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye, tandis que Taiwan et l'Indonésie renforcent leur dispositif de défense dans leurs eaux.
 Mer de Chine : Pékin en colère évoque «le berceau de la guerre»
A défaut de surenchère militaire, la Chine s’est livrée mercredi à une attaque verbale nourrie contre la décision de la Cour permanente d'arbitrage (CPA) de La Haye. Au lendemain du jugement de la CPA qui a statué que Pékin avait «violé les droits souverains des Philippines», le régime chinois a fait savoir que la sentence n’était que du «papier bon à jeter», selon Liu Zhenmin, le vice-ministre des Affaires étrangères.
A lire aussi: Chine méridionnale : bras de fer pour un bras de mer
«Ne faites pas de la mer de Chine méridionale le berceau de la guerre», a dit ce responsable chinois, fustigeant le fait que les juges chargés de l’affaire à la CPA n’étaient pas asiatiques et ne pouvaient donc pas comprendre le dossier. Mercredi, pour mieux marteler la souveraineté chinoise sur les territoires contestés, la chaîne d'Etat CCTV a diffusé des images de deux avions de ligne (Southern airlines et Hainan airlines) se posant sur le récif Mischief des Spratleys.

Le diplomate Liu Zhenmin a également défendu l’idée que son pays avait le «droit» d’instaurer une Zone d’identification de la défense aérienne (Adiz) dans la région autour des archipels Spratleys et Paracels. «La nécessité éventuelle d’en établir une en mer de Chine méridionale dépend du niveau de menace que nous subissons.»
Climat sécuritaire
En novembre 2013, déjà, la Chine avait proclamé une Adiz en mer de Chine orientale, dans une zone allant du sud du Japon à Taiwan. Mais dans les faits, les compagnies aériennes et les armées de l’air de la région n’ont jamais tenu compte des obligations formulées par les autorités chinoises de se déclarer et de demander l’autorisation de passage. Il n’en demeure pas moins que si une nouvelle Adiz était mise en place, cela constituerait une dégradation inquiétante du climat sécuritaire.
A Washington, l’ambassadeur chinois Ciu Tiankai s’est fait très pessimiste sur les conséquences du jugement. «Cela va certainement intensifier les conflits et même la confrontation», a-t-il dit. Signe d’une tension perceptible, la nouvelle administration philippine, dirigée par le président Rodrigo Duterte, n’a salué que du bout des lèvres une décision de justice qui prend la défense de sa souveraineté.
Taiwan critique du jugement
A Taiwan, l’annonce du jugement a été mal accueillie et a provoqué l’envoi d’un bâtiment de guerre en direction de Taiping dans les Spratleys. Car dans sa décision de justice, la CPA a jugé que Taiping n’était qu’un rocher et, qu’à ce titre, ne pouvait pas générer une zone économique exclusive (ZES). Lors d’un discours aux soldats taïwanais retransmis à la télévision, la nouvelle présidente Tsai Ing-wen a critiqué le jugement, «en particulier la qualification de l’île de Taiping, [qui] porte gravement atteinte aux droits de notre pays sur les îles de la mer de Chine méridionale et leurs eaux territoriales».
Et la décision de la CPA a également mobilisé l’Indonésie qui n’a pourtant aucune dispute territoriale avec Pékin. Jakarta a annoncé qu’il allait renforcer son dispositif sécuritaire. Des bateaux de guerre, un chasseur F-16, des missiles sol-air, un radar et des drones vont être déployés autour des îles Natuna, un archipel situé entre la péninsule de Malaisie et l’île de Bornéo. Dans cette région poissonneuse, l’Indonésie lutte contre la pêche illégale, allant jusqu’à tirer sur des braconniers et couler des bateaux de pêches étrangers qui opèrent dans ses eaux. La mer de Chine méridionale est entrée en ébullition.
Arnaud Vaulerin Correspondant au Japon

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/07/13/mer-de-chine-pekin-en-colere-evoque-le-berceau-de-la-guerre_1465978

 

893496-000_d5077.jpg?modified_at=1468419

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 08 juillet 2020 21:05
Sponsors