Le Modérateur

Viol et violences contre un bébé, âmes sensibles s’abstenir

1 message dans ce sujet

En France nous avons les Courgeau, Dupont De Ligones, des prêtes égorgés, etc.. Des histoires comme celle-ci dessous arrivent partout et n'importe quand. Cependant, celle-ci est particulièrement abominable et nous la relatons car ne pas le faire serait biaiser la réalité : il y aurait des pays violents avec des morts horribles comme la France et des paradis (imaginaires).

Les Thaïlandais sont, d'ailleurs, les premiers révoltés.

Ne lisez que si ne vous pouvez supporter l’abomination.


 
p4.jpg
Image: tnamcot

L'enfant est une fille et a 17 mois. Elle s'appelle Bai Bua. Elle est de nationalité cambodgienne car sa mère est Cambodgienne.

Jeudi 21 alors que la mère était au marché, son beau-père, un Thaïlandais de 21 ans Piya Phosang, a violé l'enfant car il était sous l'emprise de substances et dit-il "avait besoin de sexe". Cette "famille" habite sur un chantier près de Sri Racha. Lorsque la maman rentre, elle voit que sa fille a le sexe boursoufflé et saignant. Elle ne fait rien (sans doute pas nette elle-même et puis elle ne peut pas se plaindre à la police car celle-ci donne toujours raison aux Thaïlandais contre les Cambodgiens).

Mais la mère n'est pas contente et dimanche 24, c'est l'altercation avec Piya. Celui-ci de colère frappe le bébé à l'estomac, lui cogne la tête sur le sol et lui déboite l'épaule. La mère s'enfuit avec son enfant mais ne se rend ni à l'hôpital, ni à la police (manque d'éducation, d'argent, de sens commun, peur des autorités thaïlandaises si elle est illégale?).

Bien sûr, l'enfant ne cesse de hurler tout en restant totalement immobile. Mardi, pour la faire taire la mère tente de lui faire ingurgiter de l'eau bouillante et glacée (ensemble ou tour à tour?). La bouche de Bai Bua enfle et des marques sont apparues sur sa poitrine. Là, elle a enfin pris la décision de l'emmener à l'hôpital.local. Vue la gravité des blessures, l'enfant a été transférée à Chonburi, son pronostic vital est engagé.

La mère dit que l'épisode avec l'eau bouillante n'est pas intentionnel et le père se défend en disant que pendant le viol, il n'a pas éjaculé car l'enfant criait (sic ou plutôt sick!).

La police les a amenés devant les médias.

Ils "s'excusent".

 

Ils sont incarcérés.

http://www.thaivisa.com/forum/topic/934969-thai-stepfather-rapes-one-year-old-cambodian-mother-feeds-her-hot-water-to-stop-her-crying/

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 08 décembre 2022 09:48
Sponsors